Mariage en Israël

10 ans après son Alyah de Marseille – à 19 ans – Julie est entrepreneuse dans l’industrie de la mode israélienne, spécialiste en création de robes de mariées

Julie - Robes de mariée
banner

Cette interview-bilan d’une artiste qui a su se lancer avec succès en Israël dans le monde de la mode en se spécialisant dans la création de robes de mariées est significatif : l’environnement israélien qui soutient l’initiative et la créativité a aidé Julie à démontrer ses talents et à réussir; ce récit témoigne une fois de plus que la ‘Alyah permet à beaucoup d’olim francophones de réussir dans tous les domaines y compris dans les domaines artistiques tout en mettant en évidence la contribution de la ‘alyah francophone à la créativité d’Israël.


Ci-dessous, Julie termine de créer un modèle

58166005854cd1b6a742cc1.13364591.jpg

Ezra(1):Merci, chère Julie d’avoir accepté de répondre à nos questions et de partager avec nous votre chemin en Israël, afin que d’autres jeunes de France suivent ton exemple, et nous rejoignent. Pourrais –tu tout d’abord te présenter?

Julie : J’ai 29 ans, je vis en Israël depuis 2004 à Tel Aviv et je me suis lancée dans la création de robes de mariées dans le cadre d’une entreprise indépendante que je dirige.

Ezra: Parlez-nous de votre vie en France avant la ‘alyah.

Julie: J’ai vécu à Marseille. J’ai été dans une école juive religieuse sioniste, donc nous avions souvent des cours et des conférences concernant Israël.

Depuis mon plus jeune âge, je me souviens qu’on passait souvent nos vacances là-bas, ayant déjà, sur place de la famille et leurs amis. Les occasions ne manquaient pas pour se rencontrer: mariages, naissances, bar mitsva…Et puis le climat, plus doux, les plages, et les magnifiques paysages, très divers d’une ville à l’autre, paysages qui sont liés à notre histoire; cela m’a toujours intéressé et intrigué, de savoir ce qu’ont vécu nos ancêtres il y a 2000 ans. Ayant eu quelques problèmes de santé vers l’adolescence, j’étais très couvée. Donc, à 19 ans après la terminale, (j’ai redoublé la 2nde) je suis partie.

Ezra: Détaillez SVP!

Julie: Je voulais voler de mes propres ailes; mes parents étaient plus sereins de savoir que j’allais être en famille là-bas et que mes oncles et tantes étaient là, en cas de problème; de plus je serais en famille le week-end et les fêtes, c’est important.

Ezra: Quand et comment s’est déroulée votre installation en Israël?

Julie: Je suis partie en juillet 2004, j’ai d’abord passé l’été en famille, chez ma cousine à Tel Aviv qui m’a accueillie comme sa fille, et puis en octobre j’ai commencé à étudier.

Ezra: dans quel contexte avez-vous étudié?

Julie: Lorsqu’on immigre en Israel, et qu’on est jeune, il y a des programmes d’intégration, c.à.d. des cours pour apprendre la langue, des cours de mise à niveau, en mathématiques et dans d’autres car matières car les programmes d’enseignement ne sont pas les mêmes.

J’ai donc suivi un programme d’intégration à Nétivot(3), dans le sud d’Israël, ou il y avait aussi un campus, et des cours d’enseignement religieux.

Ezra: Avez-vous fait des études supérieures en Israël?

Julie: Je me suis inscrite en Sciences Politiques à l’Université de Bar ILAN(4), et j’ai donc déménagé à Tel-Aviv. Après la première année, j’ai vu que ça ne me correspondait pas du tout, et j’ai décidé de faire ce que j’avais toujours voulu depuis le début(5), une école de fashion design(6).

Ezra: Quelle école avez-vous choisi?

Julie: SHENKAR(7), l’école de design la plus réputée en Israel, d’où est sorti Albert ELBAZ (8), de chez LANVIN, puis des stages et des cours de perfectionnement à Myriam Fashion School(9): en parallèle, j’ai aussi travaillé dans l’événementiel.

Ezra: Où en êtes-vous?

Julie: Aujourd’hui, j’ai monté mon entreprise, J’ai une boutique de robe de mariée, qui comprend aussi un salon de coiffure et de maquillage, ou je vends mes propres créations.

Ci-dessous clip présentant la collection de Julie

Ci-dessous la boutique « CALA CONCEPT STORE » de Julie à Tel Aviv

197193754054cd1c1ea2c989.97896893.jpg

Ci-dessous modèle original de robe de mariée conçu par Julie.

81988704254cd1bf0953105.10773354.jpg

Ezra: Depuis, comment avez-vous organisé votre vie ? Votre famille et vos amis ? Votre travail ? Vos loisirs ?

Julie: Eh bien, la titre de la chanson de David Guetta(10): » Work hard, Play hard (11): » résume très bien, ma vie à Tel-Aviv. Jeune chef d’entreprise, je travaille environ 50 heures/ semaine, le reste du temps, tout le monde sait Tel-Aviv est la ville qui ne dort jamais, donc on peut très bien manger des sushis à 4h du mat, après un vernissage, et une soirée entre amis dans une boite très select, ou simplement un jogging sur la plage après le travail, car par exemple aujourd’hui il fait 25 degrés alors qu’on est en plein hiver. Sinon, je fais du pilâtes (12), et je joue toujours du piano (j’ai commencé quand j’avais 6 ans).

Autre modèle de robe de mariée conçu par Julie

117408462854cd1c3528b257.13919433.jpg

Ezra: C’est tout?

Julie: Non! Mon activité préférée reste quand même, de “refaire le monde » autour d’un bon repas et d’un bon verre de vin français, avec mes copines, qui ont toutes des origines différentes, et donc des vécus et des points de vue différents, et le tout, en hébreu.

Ezra: Qu’avez-vous trouvé en Israël qui vous « manquait » à Marseille ?

Julie: En Israël, j’ai trouvé mon histoire, celle de mes ancêtres, Mais aussi, une ouverture d’esprit, et un brassage de population que l’on ne trouve nulle part ailleurs.

Ezra: Quel regard portez-vous sur celles et ceux de la communauté qui ont décidé de rester à Marseille ?

Julie: Je ne peux pas les juger, chacun selon ses envies et ses choix. En tout cas, moi je suis très heureuse ici.

Ezra : Quels liens gardez-vous avec la France ? Aucun regret d’être partie de France ?

Julie : Je regarde “Plus belle la vie », ça me rappelle Marseille, et puis je me tiens toujours courant de ce qui passé niveau culture et mode en France, et puis dès que quelqu’un vient me voir à Tel Aviv il a l’obligation de m’apporter les dernier « Be, Grazia, Elle, Vogue, … “ et quand je vais à Marseille une fois par an, je fais le plein de bouquins et je vais au cinéma plusieurs fois pour voir tous les derniers films français.

Modèle de robe de mariée conçu par Julie

33847406654cd1c4f3f2078.70083901.jpg

Ezra : Mille Mercis chère Julie. Bravo pour cette très belle Alyah!


NOTICE EXPLICATIVE

Remarque générale: il s’agit du seizième témoignage d’olé/ola de France publie dans ce site (rubrique : http://www.alyah.fr/author/ezra-charles-banoun/  ).

Ezra(1):Ingénieur (Mines de Paris), expert en Traitement des Eaux, Alyah familiale (avec épouse et 3 enfants) en 1979

Un parcours exemplaire – Des mines de Paris à la direction du No1 du traitement des eaux usées en Israël – L’Alyah familiale d’EZRA à 37 ans

Nétivot(3) : ville située au Sud-Est d’Israël où vivent 32,000 hab. Nétivot se développé comme un centre culturel et un centre commercial de la région comportant Shderot et Ofakim.

Ci-dessous le centre spirituel des Juifs venus d’Ethiopie à Nétivot

5870275254cd1c9a27a963.69726966.jpg

L’Université de Bar ILAN(4):c’est une des grandes universités d’Israël, située à RAMAT GAN une des grandes villes du Centre à proximité de Tel Aviv. Bar Ilan est l’Université dont la croissance durant les dernières années a été la plus rapide. On y enseigne les sciences exactes, l’ingénierie, les sciences de la vie, les sciences sociales, le droit, le management, les études du Judaïsme et la médecine.

Ci-dessous photo et vidéo de l’Université Bar Ilan.

92690885754cd1ccc6862f3.59061770.jpg

…voulu, depuis le début(5): beaucoup de ‘olim encourages par l’environnement israélien qui encourage la créativité de personnes motivées en profitent pour oser se lancer dans des voies professionnelles et artistiques se lancent et réussissent dans des voies originales.

… fashion design(6) : création de modeles écoles de fashion design fournissent un enseignement supérieur (1er et 2eme cycles) de créativité et de marketing dans les secteurs de la mode et du luxe (cf. par exemple (http://www.ifaparis.com/fr).

SHENKAR(7) College universitaire réputé dans lequel l’enseignement combine l’ingénierie, le design et l’art au service du développement de l’industrie israélienne (1er et 2eme cycle).

Ci-dessous une illustration de l’art japonais du pliage de papier L’Origami. Conférence a SHENKAR du Prof. John MITANI.

203225190254cd1d4ed25b04.29429542.jpg

Albert ELBAZ (8): célèbre designer israélien ayant travaillé pour des entreprises internationales telles que Guy Laroche, Yves Saint-Laurent pour le prêt à porter dans laquelle il est devenu Designer-en-chef lorsqu’Yves Saint Laurent a quitté, Krizia en Italie et a partir d’Octobre 2001 Lanvin en tant que Directeur Artistique.

61171190554cd1d68527667.46874779.jpg

Myriam Fashion School (9): Ecole de Mode: se fait appeler » Academy of art University ».

David GUETTA (10): D.G. est un platiniste, remixeur, producteur de musique et homme d’affaires juif français. Il acquiert une reconnaissance internationale avec ses albums Pop Life et One Love en 2009. Dès lors plusieurs de ses titres se classent en tête des ventes à travers le monde.

54808117754cd1d84611f42.33558460.jpg

 » Work hard, Play hard (11):traduction libre « travaille dur, amuses-toi aussi « dur » ».

pilâtes(12): » Work hard, Play hard (11): gymnastique pratiquée en Israël permettant de libérer les tensions des muscles tendus et fatigués, à rééquilibrer les muscles après les activités de la journée, mais aussi à recentrer et à apaiser (http://www.gymnastiquepilates.fr/)


Vous pouvez contacter Julie en messagerie privée depuis son compte sur ALYAH.FR

banner_adg

Votre commentaire

Pin It on Pinterest

Share This
Inscrivez vous à la Newsletter
Inscrivez vous à la Newsletter Alyah.fr et tenez vous au courant de l'actu de l'alyah
Votre inscription à bien été enregistrée.
Respect de la vie privée
Don't miss out. Subscribe today.
×
×