Alyah en Pratique

Que deviennent ils après leur alyah de France ?

banniere-tnt-web-boosting

Dans un article titré « L’aliya  de France au XXIe siècle, une aliya forte, réussie, continue, et remarquable ! « , je montrais que depuis  2000 sont montés en Israël de France, près de 60,000 ‘olim avec un niveau d’études élevé, un fort niveau professionnel  et avec des professions scientifiques, techniques, libérales ou artistiques dans tous les corps de métiers. Ces 60,000 ‘olim sont venus s’ajouter aux 90,000 ‘olim de France venus avant 2000, et aux francophones venus d’autres pays tels que la Belgique, la Suisse, le Canada, le Maroc, La Tunisie, l’Algérie, la Roumanie, la Turquie.

Que sont devenus aujourd’hui ces récents olim de France  ?

Nous disposons de centaines de témoignages-interviews  qui montrent que  la plus grande partie des franco-israéliens  et leurs enfants occupent aujourd’hui un poste professionnel équivalent ou supérieur de celui qu’ils occupaient en France ; dans le site Alyah.fr, notamment ici ont été publiés plusieurs dizaines d’interviews –témoignages d’Olim de tous les âges et de toutes les professions.

Ci-dessous les professions pour lesquelles se sont distingués des Olim de France:

  • Conférenciers dans les Universités: Université Tel Aviv/ Université Hébraïque, College des Science Sami Sham’oun, Jerusalem College of Technology, Ecole VATEL,
  • Mathématiciens,Experts en aéronautique,…
  • Chercheurs :Institut Weizman, Technion, Institut Voulkani, Teva…,
  • Dirigeants de Start UPs: NLT SPINE, TENOGA,…,
  • Prix d’Israel : Dr David HARARI (Ingénierie) et Eli ELALOUF ( Œuvre  exceptionnelle pour le Développement Social du Pays)
  • Dirigeants d’entreprise: Traitement des Eaux, Enseignement des langues, Spécialiste en création de robes de mariées, Imagerie médicale, Energies Nouvelles, Pharmacie…
  • Dentistes,
  • Des dizaines d’indépendants: informaticiens, coach, développement de logiciel, guides,
  • Des dizaines de médecins,
  • Des dizaines d’avocats,
  • Des ingénieurs et des techniciens de tous les niveaux,
  • Des artistes: photographes d’art, violoniste-compositeur, artiste de théâtre, illustratrices
  • Des jeunes scolarisés: 70 à 80 chaque année  au Makhon Lev a Jérusalem, 40/an au College de Netanya, des dizaines/an au Technion,  Lycéens internes à Wizo-Hadassim.

Quelques- uns des témoignages des franco-israéliens faisant le bilan de leur Alyah : Jonathan : de l’Ecole Normale au Centre WeizmannEliora Artiste en  photographie –  Aaron, CFO d’une société  d’imagerie médicale – Ezra des Mines créateur du no1 du traitement des eaux usées en IsraëlCarole C , de la prestation de Service à l’événementiel – Laurent Levy, directeur d’Optical centerSandrine,  psychologue & artiste illustratrice – Jeremy, médecin

Comment les olim de France se sont organisés après l’alyah pour developper une entraide efficace ?

Jusqu’en 2002: la seule entraide a l’intégration provenait des proches & connaissances installés en Israël ; c’est celle dont j’ai  bénéficié  à notre arrivée en 1979; a noter que j’ai pu en profiter car déjà je maitrisais l’hebreu au niveau Guimel (1).

En 2002: 17 anciens élèves des 3 écoles des Mines se réunissent a un restaurant réputé  pour les cent ans de Marcel Greilsammer (Paris 22) et rencontrent par hasard un dix-huitième convive inattendu, votre serviteur, venu pour fêter avec les cadres de la société dans laquelle je faisais partie de la Direction Générale la naissance de notre 3eme petits-enfants. Nous décidons de créer une Association des Anciens Elèves de Grande Ecole.

En 2003: L’AAEGE ISRAEL (http://aaege-israel.org/ ) est l’Association des Anciens & Elèves des Grandes Ecoles pour Israel est créée suivant le modèle français (diners /déjeuners en commun deux fois par an):son noyau les anciens des Ecoles des Mines et de Polytechnique.

En 2004: A l’AAEGE  ISRAEL suite à  la venue, pour la première fois en Israël, de plusieurs dizaines d’anciens élèves  de Grande Ecole et nous souhaitons aider à leur intégration et pour cela contribuons activement à créer le PROJET GRANDES ECOLES et UNIVERSITES (P.G.E.U.) en collaboration avec la Fondation SACTA RASHI qui finance le projet et des chefs d’entreprise israéliens (www.rashi.org.il/!).

L’aide à la recherche d’emploi aux ‘olim est effectuée  à ce stade par des volontaires, ‘olim de France anciens. A noter le rôle déterminant d’Elie ALALOUF francophone monté du Maroc, Directeur de la Fondation à cette époque devenu récemment député  a la Knesset.

En 2006: Le  P.G.E.U. devient une O.N.G. anglophone, GVAHIM (http://gvahim.org.il/) avec un budget important, dirigée par  Yair SHAMIR industriel connu sans aucun rapport avec l’ayah de France et fonctionne au travers de salariés sans rapport avec l’Alyah de France suivant le modèle de l’organisation anglophone NEFESH BE NEFESH.

En 2007: L’AAEGE ISRAEL  s’organise pour constituer un réseau d’entraide efficace pour l’intégration professionnelle des ‘olim  de France disposant d’un diplôme universitaire : l’entraide est basée sur le volontariat de Secrétaire Général  de l’AAEGE ISRAEL, Ezra Banoun (banoun_e@bezeqint.net) continue à accompagner l’intégration professionnelle de tout ‘olé qui le lui demande quelle que soit son niveau d’études.

En 2008: Création du réseau de connexion entre francophones I.C.B. (Israeli Club for Business) – http://www.icb.org.il/ permettant à tout francophone membre de ce réseau de disposer de l’entraide de plusieurs milliers de membres.

En 2015: Création de Qualita, organisation qui se présente comme organisation destinée à chapeauter toutes les organisations francophones et ayant pour  vocation d’améliorer de manière significative l’intégration des Olim francophones en Israël (http://qualita.org.il/).  Le Directeur de Qualita est un francophone qui a acquis une expérience de l’Alyah au niveau de l’Agence Juive pour Israel: Ariel KANDEL qui remplace Michael BENSADOUN ex Directeur de Gvahim.

Qualita a ouvert une Maison de l’Emploi à Jerusalem et agit en liaison avec le lobbying francophone. Qualita a obtenu l’accord du Ministère de la Santé pour reconnaitre le diplôme de fin du 2eme cycle des études de médecine et permettre aux étudiants  diplômés de France de faire leurs études de spécialité en Israel. C’est une mesure essentielle qui va faciliter l’alyah des jeunes médecins.

publicité-alyah

Votre commentaire

Pin It on Pinterest

Share This
Inscrivez vous à la Newsletter
Inscrivez vous à la Newsletter Alyah.fr et tenez vous au courant de l'actu de l'alyah
Votre inscription à bien été enregistrée.
Respect de la vie privée
Don't miss out. Subscribe today.
×
×
// Tracke les liens sortants