Israël dans le monde 

Israel Is Forever : 11 travaux pour ressusciter le sionisme en Israël

écrit par Thierry Tordjman

Militantisme : fait de lutter pour une cause, une idéologie. Si cette notion devait s’incarner, elle ne prendrait pas forcément les traits d’une jeune femme délicate à la voix posée. On lirait par contre, très certainement, dans son regard une détermination sans faille. Nili Naouri est cette incarnation. Et sa cause, le sionisme, est de plus en plus rarement défendue avec autant de conviction. Cette militante de la première heure a fondé, en compagnie de son père, l’illustre Jacques Kupfer, et de 4 compagnons, Israel Is Forever. Elle nous dévoile comment cette association, au-delà du soutien inconditionnel à l’alyah de France, tente de raviver la flamme du sionisme, y compris, et peut être avant tout, en Israël.

Pouvez vous nous présenter l’association Israel Is Forever ?

Nous avons fondé Israel Is Forever il y a deux ans et demi, à l’initiative de Jacques Kupfer, mon père et de 4 militants, Yves Hazout, Nili Pitchon, Nora gaillaud et Céline Berdugo. Les 6 membres du comité de direction, œuvrent jour et nuit à réaliser l’objectif de l’association : la mobilisation des forces francophones sionistes.

De nombreux organismes se sont créés ces derniers temps au service de la communauté francophone d’Israël sur le plan social. Nous sommes une association politique qui considère que les français, porteurs d’un sionisme, d’un amour inconditionnel pour Israël et d’un profond respect pour la foi juive, représentent le lien entre tous les membres du peuple d’Israël.

Et vu notre héritage révolutionnaire, nous sommes persuadés que cette communauté peut être la locomotive capable de faire avancer l’histoire d’Israël.

Concrètement, comment fait on avancer l’histoire d’Israël ?

En deux ans et demi d’existence, Israel Is Forever a accomplit un nombre phénoménal d’actions visant à promouvoir le sionisme en Israël et dans le monde. En voici quelques exemples.

1. Yom Yeroushalaim sur le mont du Temple de Jérusalem

A Yom Yéroushalayim dernier, nous sommes montés sur le mont du temple. Nous y avons chanté la Tikva, chose qui n’avait pas été faite depuis 1967 lorsque mon père s’y était aventuré au lendemain de la guerre des 6 jours avec des membres du Beitar. La haut, il y a eu quelques affrontements mais, au final, les américains, les israéliens qui sont montés avec notre délégation nous ont félicité. « les français, on a besoin de vous ! En se focalisant sur la dimension religieuse du mont du temple nous en avions presque oublié sa dimension nationale. Merci de nous l’avoir rappelée».

A l’origine de cette marche, l’interdiction scandaleuse faite aux juifs de prier, de lever un drapeau d’Israël – alors que des drapeaux palestiniens y flottent librement – ou même chanter la Tikva sur le mont du temple. C’est aujourd’hui encore considéré comme une provocation alors que cela fait cinquante ans qu’Israël a libéré le mont du temple !

Il y a des injustices comme celles là que les israéliens considèrent normales, des couleuvres qu’ils pensent devoir avaler sans combattre. Mais nous, en tant que français, en tant que sionistes dans l’âme, nous refusons de les accepter.

2. Le défilé aux tombeaux de Joseph et de Josué

Cette année, notre association a amené des centaines de personnes sur le tombeau de Joseph et sur celui de Josué, en territoire « occupé » – par nos adversaires – auxquels l’accès est autorisé aux juifs seulement quelques jours par an, à minuit, sous escorte de Tsahal. Comme sur le mont du temple, les pèlerins s’y rendent généralement pour des motifs religieux.

Nous y avons apporté quelque chose de plus : Nous avons défilé avec les drapeaux d’Israël pour asseoir et confirmer la souveraineté israélienne sur ces lieux saints. Nous considérons qu’il n’y a aucune raison valable à ce que les juifs ne bénéficient pas d’un libre accès total à tous les lieux saints du Judaïsme en Israël. Et nous entendons le faire savoir.

Nili et Jacques Kupfer au congrès sioniste mondial

Nili Naouri et Jacques au congrès sioniste mondial

3. L’accueil de l’Alyah des juifs de France en Israël

Nous allons régulièrement accueillir les olim de France à l’aéroport Ben Gourion puisque l’un des buts d’Israel is Forever est de contribuer au rassemblement des exilés en Israël, en particulier à l’Alyah massive des juifs de France. Nous participons à leur joie et leur souhaitons la bienvenue en Israël à leur descente de l’avion. Nous sommes en contact avec certains Olim en difficulté et nous nous efforçons de les aider à s’intégrer au mieux.

4. La page Facebook d’Information sioniste

Nous éditons une page d’actualité sur Facebook ; de la «communication sioniste » au sens noble du terme. Il est fondamental de compenser l’influence des médias gauchisants d’Israël avec des informations à la fois sionistes et militantes pour que le public juif francophone ait accès à une source d’information résolument pro israélienne.

5. La délégation à Jérusalem Est après la déclaration de Donald Trump

Suite aux déclarations de Donald Trump sur le statut de Jérusalem, les images véhiculées par certains médias sur l’atmosphère de notre capitale n’étaient clairement pas conformes à la réalité du terrain. Deux jours après la déclaration de Trump, nous avons rassemblé une grande délégation Israel is Forever – 300 francophones venus de tout Israël – amenée à sillonner toute la partie orientale de Jérusalem.

Israel is Forever sur le Mont des Oliviers, face au Mont du Temple

Israel is Forever sur le Mont des Oliviers, face au Mont du Temple

Le but était de comprendre les enjeux géopolitiques, démographiques, stratégiques et sécuritaires qui se jouent autour de cette ville et les conséquences de l’horrible scénario tracé à Camp David.

Impensable de diviser Jérusalem

Nous avons réalisé que, même d’un point de vue technique, il est impensable de diviser Jérusalem. Jérusalem est nôtre depuis 3000 ans. Elle est la capitale de notre nation et de notre peuple et nous en sommes les seuls propriétaires. Les députés israéliens Betsalel Smotrich et Sharen Haskel sont venus féliciter cette délégation francophone qui, faisant fi de toutes les désinformations, s’était déplacée en nombre.

Et contrairement à ce que Libération titrait, Jérusalem n’était pas « au bord du gouffre » suite aux déclarations du président américain. Nous avons parcouru des villages et des quartiers arabes de Jérusalem et nous n’avons été témoins d’aucune agitation. Même au Check Point Kalandia, a mi chemin entre Jérusalem et Ramallah, le calme était total !

6. Le lobbying francophone auprès des politiques israéliens

Les actions d’Israel is Forever nous amènent à rencontrer de nombreux ministres israéliens, que ce soit Ayelet Chaked, Tzipi Hotoveli, Ouri Ariel, Yariv Levin… et des députés à la Knesset comme Yoav Kish, Shuli Mualem… Nous leur faisons part des obstacles que rencontrent les français lors de l’Alyah.

Nous les entretenons bien entendu du problème majeur de la reconnaissance des diplômes français en Israël. Et les encourageons à donner aux français qui choisissent l’Alyah la possibilité de travailler rapidement et dignement en Israël. Ils interrompent leur carrière en France pour venir, souvent avec des familles à nourrir. L’état d’Israël doit faciliter leur intégration économique avec des passerelles qui leur assurent une évolution de leur carrière. Nous tenons absolument à les aider dans cette tâche.

Israel is forever en compagnie de politiciens israéliens

Israel is forever en compagnie de politiciens israéliens

7. La reconnaissance des diplômes français en Israël

A ce sujet, Israel Is Forever a été impliqué dans la reconnaissance du diplôme des dentistes français en Israël.

Et, il y a de cela quelques jours, la députée Haskel nous a assuré qu’elle nous aiderait pour la reconnaissance du diplôme des infirmières françaises en Israël.

8. L’action anti BDS en Israël

Un autre domaine dans lequel nous intervenons régulièrement, c’est la lutte contre le BDS en Israël ou en Europe. Nous avons mené récemment, en collaboration avec le ministère israélien de la sécurité intérieure de Guilad Erdan, une action visant à empêcher l’entrée en Israël d’une délégation française d’élus pro BDS. Des représentants de la France insoumise et du parti communiste qui désiraient manifester devant la prison de Marouane Barghouti.

Nous avons monté des dossiers prouvant au ministère leur « qualité » de militants pro BDS. Grâce à la loi votée récemment par la Knesset, 7 d’entre eux ont été interdits d’accès en Israël. C’était la première fois qu’on observait une réaction anti BDS d’une telle ampleur de la part du gouvernement israélien. Du coup toute, la délégation a décidé de renoncer à partir en Israël.

9. La lutte contre la délégitimation d’Israël en France

Notre succursale française d’Israel is Forever s’occupe d’informer la communauté Juive de France et se présente à chaque manifestation pro BDS. Ce fut le cas lors du dernier voyage officiel de Binyamin Netanyahou en France : Il fut accueilli par une grande manifestation organisée à République par des militants arborant le « drapeau palestinien » et venus pour certains d’entre eux carrément hurler leur volonté de tuer les juifs – en plein Paris !

Nos militants se sont présentés de manière très courageuse avec des drapeaux d’Israël et des drapeaux américains – quelques jours après la déclaration de Donald Trump – et n’ont pas eu peur de scander « Israël vivra, Israël vaincra !»

Israel is Forever au "jour de Hebron"

Israel is Forever au « jour de Hebron »

10. Le combat contre les résolutions de l’UNESCO sur le mont du Temple

Notre délégation française a été reçue par les membres de l’UNESCO suite à leur résolution scandaleuse reniant le lien entre le peuple juif et le mont du temple.

Et si l’UNESCO nous aidait à reconstruire le Temple de Jérusalem ?

Nous avons porté une lettre de plaintes auprès de la direction de l’UNESCO, leur suggérant au passage que, si leur mission était de protéger et de restaurer les sites historiques du patrimoine mondial, peut-être qu’ils devraient se concentrer à nous aider à reconstruire le troisième temple à Jérusalem.

11. « Yom Hevron » – journée de Hébron – l’événement sioniste des juifs francophones.

Les résolutions de l’UNESCO ont parfaitement coïncidé avec l’événement que Jacques Kupfer organise déjà depuis 30 ans : le « Yom Hevron » – jour de Hébron – L’événement sioniste de l’été des juifs de France. Cette année, nous avons amené plus de mille personnes dans la ville des patriarches. Un défilé grandiose de drapeaux israéliens dans les rues de Hébron.

Israel is Forever devant le caveau des patriarches à Hebron

Israel is Forever devant le caveau des patriarches à Hebron

Les images ont été reprises, non seulement par les sites israéliens qui n’avaient jamais vu pareil défilé, mais également par les sites arabes, scandalisés de voir autant de drapeaux israéliens dans cette ville qu’ils revendiquent. C’est bien ; cela leur rappelle qui est le véritable propriétaire des lieux. C’est notre but.

publicité-alyah

Votre commentaire

Inscrivez vous à la Newsletter
Inscrivez vous à la Newsletter Alyah.fr et tenez vous au courant de l'actu de l'alyah
Votre inscription à bien été enregistrée.
Respect de la vie privée
Don't miss out. Subscribe today.
×
×
Isradem Demeco
Don't miss out. Subscribe today.
×
×
87 Partages
Partagez87
Tweetez
+1
Partagez