Culture

Journée de Jérusalem – Yom Yeroushalaïm, des pierres et des jours

David Sabbah
écrit par David Sabbah

 “Ouvené Yeroushalaïm, Ir Hakodesh Bimhera Beyamenou”.

“Reconstruis Jérusalem, la ville sainte, rapidement de nos jours”.

Cette demande au Créateur qui sonne comme une injonction que l’on prononce dans le Birkat Hamazon après s’être rempli la panse et repu, nous nous efforçons de la réaliser pierre après pierre, jour après jour.

Les références à Jérusalem ne manquent pas dans la tradition juive, le temps des cathédrales est révolu et celui de refaire vivre le cœur d’Israël  et par extension le monde entier, a déjà bien commencé.

Le coeur de Jérusalem, bien avant 1967…

“Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir” dit l’adage. L’histoire et le lien du peuple d’Israël avec Jérusalem ne datent pas de 1967, date à laquelle Jérusalem a été réunifiée et de nouveau sous souveraineté israélienne. Date à laquelle d’ailleurs on a plus que jamais accusé Israël de voleur, d’agresseur, de colonisateur et j’en passe.

Ce lieu (et le Mont du Temple en particulier) a depuis des millénaires fait partie de l’identité profonde du peuple hébreu.  La ligature d’Isaac, la nomination de cette ville par le roi David et l’élévation de deux temples où la présence divine y régnait (pour ne citer que  cela) ont rythmé l’Histoire universelle à travers l’Alliance du peuple hébreu avec  le Créateur.

En 70 de l’ère chrétienne, le Temple est détruit par les romains, les juifs sont exilés.

En 1967, les parachutistes de Tsahal ont pris le défibrillateur pour refaire battre le cœur de Jérusalem.

Soldiers_Western_Wall_1967

Le Rav Ouri Cherki affirme: ” l’origine de toutes les souffrances du monde est l’absence des battements du cœur de l’Humanité qui est Jérusalem”.

1900 ans privés de ce lieu, peut-être n’étions-nous pas assez mûrs pour aller au Kotel (c’est cadeau, je vous la facture pas !). Et comme le disait un ami de la famille, du nom de Remy M., “on préfère plus souvent traîner dans les supermarchés devant les murs d’alimentation, plutôt qu’à Jérusalem devant le mur des Lamentations!”

Ne me jetez par la pierre, j’arrête les lourdeurs…

Jérusalem, ville de l’Universel

Le Rav de continuer: “Pour que Jérusalem soit une ville universelle, internationale, il faut qu’elle soit gérée par une Nation qui est universelle dans son Etre. C’est le cas du peuple d’Israël”. C’est ce qui fait la différence avec l’appellation habituelle de “ville cosmopolite” ou “ville 3 fois sainte”.

FB_IMG_1495398106880

Je rappellerai pour étayer ce propos,  la promesse de Dieu à Avram qui, au moment de son Alliance a dit que ” par Lui (par Avraham et par le peuple qui entrera dans cette Alliance) seront bénies toutes les Nations du Monde”. Non, non, il ne s’agit pas d’une revendication territoriale juste pour étaler sa puissance, mais d’assumer son rôle de porteur d’un message moral universel vis-à-vis du monde entier.

Certains diront que c’est de la prétention ou de l’égocentrisme de penser ça.

Ce serait, du coup, aussi absurde de penser qu’un médecin ne pourrait guérir un patient “par humilité”, sous prétexte que ce serait prétentieux, ou encore par peur d’exploiter sa vocation qui lui est propre.

Nous connaissons tous ce cri du cœur de Naomi Shemer, célèbre auteure compositrice israélienne, qui défendait les paroles de sa chanson “Yeroushalaïm shel  Zahav”.  Composée à la veille de la Guerre des 6 jours, elle y parle du souk et des rues de la vieille ville de Jérusalem qui sont vides.

Ce à quoi l’écrivain Amos Oz fait la remarque suivante:

“Comment ça les rues de Jérusalem et le souk sont vides?? Il y a plein d’arabes qui y vivent”.  Elle lui répondra plus tard la chose suivante: “Un monde vide de juifs est pour moi comme une étoile morte. J’en suis désolée. Et la terre d’Israël, lorsqu’elle est vide de juifs, elle est selon moi, déserte et vide. Les arabes ont de très bons poètes qui parlent de leurs manques à eux, moi J’exprime juste les manques que je ressens en tant que juive”.

1967, Jérusalem de retour à l’unité

1967 donc, où Jérusalem retrouve ses lettres de noblesse et où dans le même temps se développe la rhétorique journalistique qui consiste à faire passer l’agressé pour l’agresseur; la victime pour le bourreau. Le monde est, depuis  ce jour, encore plus obsédé par ce “mouchoir de poche à l’échelle de la planète” qu’est Jérusalem. De dénis en dénis, d’accusations en accusations, on a la forte impression que la revendication du peuple juif de sa capitale éternelle bouleverse l’ordre moral du monde. Les actes barbares de nos voisins frontaliers, les Bisounours, font pâles figures à côté tomberaient presque aux oubliettes.  On n’aurait plus l’âge de les regarder et de s’en soucier apparemment

Certains tout de même, sont gentils avec Israël. Ils reconnaissent dans leurs discours Jérusalem comme capitale d’Israël et du peuple juif et aiment préciser qu’Israël a le droit de se défendre.

Il est donc fini le temps où le peuple juif cédait aux chants des sirènes (selon une expression, tirée de l’œuvre anthologique  “l’Odyssée”. Spéciale dédicace en cette période du Omer).

Fêtons nos retrouvailles avec Jérusalem, la Capitale !

Pour paraphraser une chanson de Francis Cabrel qui prend son sens ici quand on parle du peuple juif: “il a fait tout le tour de la terre, il a même demandé à Dieu, il a fait tout l’amour de la terre, il n’a pas trouvé mieux que son lopin de terre”. Nos murs à nous ne sont pas de poussière, on les a époussetés et désormais ce sont les murailles de la vieille ville de Jérusalem qui se parent de leurs plus belles couleurs et de leurs plus belles lumières pour le plaisir de nos yeux. Ce sont les enfants d’Israël qui dansent et qui chantent les louanges à Dieu, le sourire aux lèvres et les larmes aux yeux pour les plus sensibles.

Jerusalem Day 2

A L’Amitié, l’Amour , la Joie, fêtons ensemble nos retrouvailles!

Hag Samea’h !

publicité-alyah

Votre commentaire

Inscrivez vous à la Newsletter
Inscrivez vous à la Newsletter Alyah.fr et tenez vous au courant de l'actu de l'alyah
Votre inscription à bien été enregistrée.
Respect de la vie privée
Don't miss out. Subscribe today.
×
×
publicité-Bereshit
Don't miss out. Subscribe today.
×
×
0 Partages
Partagez
Tweetez
+1