Culture

La communauté francophone de Raanana s’organise

TEAM Alyah en Live
publicité-alyah

Quand on pense à l’alyah on pense souvent à comment on va s’intégrer. Comment on va apprendre la langue, digérer la mentalité israélienne, se fondre dans la masse…

On pense beaucoup moins souvent, au départ en tous cas, à comment cultiver notre spécificité de Français. Parce qu’il faut bien le reconnaître, même avec tous les efforts du monde, nous ne serons pas vraiment des israéliens comme les autres… et ce n’est pas du tout une mauvaise chose, nous avons notre propre jardin à cultiver de façon à apporter notre pierre à l’édifice qui est la construction d’Eretz Israël.

Ce besoin, beaucoup de français l’ont ressenti quelques temps après avoir fait leur alyah. Un peu comme les parents et grands parents de nombreux juifs de France l’ont ressenti quand, après avoir quitté l’Afrique du Nord, ils ont eut à cœur de préserver des traditions, une langue, un certain art de vivre…

Quand on y pense d’ailleurs, on comprend à quel point l’exercice est difficile. Combien d’enfants et de petits enfants de ces pieds noirs connaissent réellement leur héritage? Et cela, malheureusement, peut se reproduire avec notre culture, nos repères… Ceux qui sont là depuis longtemps savent à quel point il est difficile aux enfants de maîtriser correctement la langue de Montaigne?

Bien sûr beaucoup quittent la France en étant très heureux de se défaire de leurs attaches. Mais nous, nous préférons nous dire que la France est un beau pays, avec ses qualités et ses défauts et que nous voulons contribuer à la société israélienne en apportant notre touche : le meilleur de notre culture.

C’est pourquoi nous sommes heureux quand des Olim œuvrent à la promotion de la culture française, qui plus est, quand on a la conviction que leur action sera fructueuse et ne sera pas une énième tentative de capitaliser sur l’image de la France.

Les Olim de Raanana s’organisent

Aujourd’hui, c’est Raanana qui est à l’honneur avec la création de l’association “O Jardin français”. Raanana, vous le savez peut-être a hérité du surnom de “merkaz klita d’Israël”. C’est une ville qui a beaucoup misé sur l’intégration des Olim Hadashim et qui abrite de grandes communautés, française, anglo-saxonne, sud américaine et même d’Afrique du sud. C’est ainsi que vous pourrez vous faire aborder en français sur les trottoirs d’Ahuza, la grande artère commerçante de la ville. Et pourtant, jusqu’à présent, malgré diverses initiatives isolées ici et là, peu avait été fait pour que les Olim de deuxième génération puissent maîtriser comme leurs aïeux la langue de Molière.

C’est dans ce contexte que Yohanna Emkies et Isabelle Vaniche, olot depuis 2006 et 2007 ont décidé de lancer une association de promotion de la culture française à Raanana. Leur ambition est d’offrir des activités pour les francophones en vue de les faire vivre en eretz, bien dans leur deux cultures. Pour l’heure, l’une de ses premières aventures est d’offrir des cours de français dédiés aux enfants d’olim, bilingues, et qui souhaitent apprendre à lire et cultiver leur français.

3659854115379c78a90ecb8.21879928.jpg

Alors qu’elles animaient, depuis quelques années déjà, des activités pour les adultes, centrées sur la culture française ou la découverte de la culture Israélienne, elles ont lancé en 2013 un programme de cours de français avec l’aide de la bibliothèque de Raanana. Au départ il s’agissait d’une initiative plutôt personnelle : le souhait de mères de familles d’offrir à leurs progéniture la chance de goûter à leur culture et de renforcer leur connaissance de la langue. Mais très vite les choses s’emballent et au lieu de compter 10 élèves comme prévu initialement, c’est près de 50 enfants qui vont fréquenter les cours, chaque semaine, par groupes de niveaux. “Le fait d’être en groupe permet à nos enfants de se retrouver et s’entr’aider face à une problématique commune, celle d’une double culture. Ils apprennent à lire et à écrire mais également à mieux s’exprimer, notamment au travers de scènes de théâtre, et nous les voyons de plus en plus épanouis”.

16567372835379c7a27539c1.48837683.jpg

Face à cet engouement qui ne semble pas devoir être démenti (puisque 150 enfants sont attendus l’an prochain), nos deux Olot décident de se constituer en association afin de structurer leur action et la rendre plus visible auprès des institutions (programme FLAM notamment).

Nous souhaitons donc beaucoup de réussite à nos deux social entrepreneuses et invitons toutes celles et ceux qui souhaitent les rejoindre dans leur action à participer à l’inauguration de leur association qui aura lieu le 26 mai 2014 à 18h45 au Yad Labanim en présence de Monsieur Zeev Bielski maire de Raanana, ainsi que de Monsieur l’Ambassadeur de France, Patrick Maisonnave.

835398535379c810ad3dc3.27823641.png

Si vous avez des questions ou si vous êtes professeur de français diplômé, contactez nous en message privé à : Yohanna ou Isabelle

publicité-alyah

Votre commentaire

Inscrivez vous à la Newsletter
Inscrivez vous à la Newsletter Alyah.fr et tenez vous au courant de l'actu de l'alyah
Votre inscription à bien été enregistrée.
Respect de la vie privée
Don't miss out. Subscribe today.
×
×
Isradem Demeco
Don't miss out. Subscribe today.
×
×
0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Partagez