Système de santé Israélien

La Koupat Holim, kezako

écrit par Meuhedet

L’un des premiers choix que vous aurez à faire dès votre arrivée à l’aéroport en Israël sera celui d’une « Koupat Holim » – la caisse d’assurance maladie. Que cela signifie-t-il donc pour un Ole Hadash habitué au système de santé français ?


Si la Sécurité Sociale française est un modèle unique de protection très envié de par le monde, il faut savoir que le système de santé israélien est plutôt calqué sur le système allemand. Un système que les Olim francophones ont d’ailleurs bien du mal à maitriser.

Sans compter les problèmes de communication entre le médecin traitant et le patient qui entrainent bien souvent l’incompréhension, l’énervement et des réponses de soins pas toujours acceptées.

 

Pour parer aux difficultés d’un public d’Olim francophones toujours grandissant, l’une de ces caisses de santé, la Meuhedet, a d’ailleurs recruté une équipe médicale francophone à travers le pays, composée de médecins, spécialistes, conseillers en plus de proposer des services téléphoniques et internet entièrement en français.

 

La santé en Israël, comment ça marche ?

 

 

Le budget de la santé est réparti entre quatre « Koupot Holim » (caisses d’assurance maladie) et c’est l’une d’elles que vous devrez choisir après avoir reçu votre Teoudat Zeout à votre arrivée en Israël.

 

La Koupat Holim est en fait une organisation médicale chargée de prodiguer des soins de santé à l’ensemble de ses adhérents. La loi fixe un panier de services de base subventionnés par l’Etat (consultations, spécialistes, pharmacie, hospitalisation, examens…), alors que la prise en charge d’autres soins (optique, soins dentaires…) varie selon l’organisme choisi.

 

Pour faire une comparaison avec la France : la Koupat Holim serait l’équivalent de la Sécurité Sociale alors que le Bitouah Léoumi regrouperait la CAF (allocations familiales, aides au logement), le RSA, le Poleemploi, et une partie de la Sécu (arrêts maladie)…

 

A noter qu’en Israël, les consultations se déroulent pour la plupart dans des centres médicaux et très peu dans des cabinets privés. Ces centres médicaux sont bien répartis et possèdent généralement une pharmacie sur place (souvent moins chère).

 

N’oubliez donc pas votre carte magnétique (l’équivalent de la « Carte vitale » française) pour consulter votre médecin ou lors de votre passage à la pharmacie !

 

Si vous avez des questions complémentaires, le système de santé israélien vous préoccupe, n’hésitez pas à nous contacter.

https://goo.gl/sqE1Wb

 

Julie Meuhedet

publicité-alyah

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Inscrivez vous à la Newsletter
Inscrivez vous à la Newsletter Alyah.fr et tenez vous au courant de l'actu de l'alyah
Votre inscription à bien été enregistrée.
Respect de la vie privée
Don't miss out. Subscribe today.
×
×
Partagez
Tweetez
+1
Partagez
0 Partages