Politique

Netanyahou a tranché : Naphtali Bennett ne sera pas le prochain ministre de l’Alyah

écrit par Thierry Tordjman

Très actif sur le dossier de l’alyah française, Naphtali Bennett ne sera pas récompensé. L’actuel ministre israélien de l’éducation qui se voyait déjà en chevalier blanc (et bleu) de l’Alyah, n’a pas été adoubé par le portefeuille ministériel qui lui aurait donné les moyens de ses ambitions. Benjamin Netanyaou lui a préféré Yariv Lévin, l’actuel ministre du tourisme pour 3 mois. Inquiétant pour l’Alyah ?

Bibi, ministre de l’Alyah par intérim

Le poste de ministre de l’Alyah et de la Klita – de l’immigration et de l’intégration en Israël – avait échu à Benjamin Netanyahou depuis le retrait d’Israël Beitenou de la coalition gouvernementale et le départ forcé de Sofa Landver le 15 Novembre. S’étant également désigné ministre de la défense à la place d’Avigdor Liberman en ce jour de tempête, il avait déclaré que « l’Etat juif se trouvait au beau milieu d’une campagne militaire » et qu’il « était le seul capable de diriger le pays dans cette période troublée ».

La collection de casquettes de Benjamin Netanyahou

Ces 2 casquettes supplémentaires sont venues compléter la collection de couvre-chefs dont s’est affublé le chef du gouvernement israélien au cours de ces derniers mois. 1er ministre, ministre des affaires étrangères, ministre de la santé et aujourd’hui ministre de la défense et ministre de l’Alyah… La tête de l’homme orchestre de l’état hébreu, – que certains n’hésitent pourtant pas à qualifier de « grosse » finissait par disparaître sous toutes ces casquettes. Un cumul des mandats érigé en art, que bien des ministres français, nostalgiques de l’ « ancien monde » doivent regarder avec un brin d’envie.

Yariv Levin, nouveau ministre de l’alyah et de l’intégration

Cette position, politiquement inconfortable, a conduit le premier ministre israélien, a confier le portefeuille ministériel de l’Alyah et de l’intégration, à son proche confident du Likoud, Yariv Lévin, l’actuel ministre du tourisme.

« J’ai décidé de nommer le ministre du Tourisme Yariv Levin au poste supplémentaire de ministre de l’Immigration. Bonne chance Yariv ! », a-t-il écrit sur Twitter

Ministre contesté, alyah en danger ?

Outre Naphtali Bennet, Gilad Erdan, le ministre de la Sécurité intérieure, Israel Katz, le ministre des Transports, Tzipi Hotovely (Likoud), Ayelet Chaked (HaBait Hayéhoudi) et Michael Oren (Koulanou) convoitaient le précieux sésame. Inutile de préciser qu’ils ont accueilli la nomination de Yariv Levin avec un enthousiasme limité.

Avigdor Liberman quant à lui, ne s’est pas privé pour dire tout le « bien » qu’il pensait de cette nomination. «  En ne désignant pas de ministre l’Alyah à plein temps, Netanyahou a prouvé son mépris pour l’absorption et l’intégration d’immigrants en Israël.

Ce manque de soutien risque de porter atteinte aux politiques d’Alyah en Israël. D’autant que a tâche de Lévin, ministre en exercice, n’excèdera pas 3 mois.

Les 3 dossiers chauds de l’alyah en 2019

Dans ce laps de temps, il devra traiter 3 dossiers brûlants de l’alyah en Israël :

  • Les 800 immigrants éthiopiens potentiels qui attendent dans le camp de transit de Gondar
  • La relance de l’alyah française
  • L’impression que le ministère de l’Alyah discrimine positivement les Olim russophones

Levin a remercié Netanyahou de sa confiance

« C’est un honneur que de s’occuper de missions sionistes telles qu’encourager l’alyah et intégrer les immigrants en Israël. Je ferai de mon mieux pour augmenter l’alyah et améliorer l’intégration des Olim dans le peu de temps dont je dispose à la tête du ministère ». A-t-il promis lors de son intronisation.

Souhaitons lui Behatslaha !

publicité-alyah

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Inscrivez vous à la Newsletter
Inscrivez vous à la Newsletter Alyah.fr et tenez vous au courant de l'actu de l'alyah
Votre inscription à bien été enregistrée.
Respect de la vie privée
Don't miss out. Subscribe today.
×
×
Partagez103
Tweetez
+1
Partagez
103 Partages