Economie

Protection de l’environnement : pourquoi Israël précède la France

Israël et l’environnement : Pourquoi ce sujet  ? Lors de mes passages à Paris, on me demande souvent de faire des conférences sur un sujet se rapportant à l’environnement – domaine dans lequel la France est à considérée comme étant à l’avant-garde. J’ai constaté à quel point, le public abreuvé de fake news hostiles à Israël est surpris d’entendre à quel niveau exceptionnel se situe la gouvernance d’Israël dans ce domaine. Cet article, 1er d’une série de 4,  permet de faire le point sur l’avance Israël en matière d’environnement.

MISGAV GALILEE – crédit photo : blog elisabeth-rozen.com

« Préserver l’environnement », le réveil français de 1970

La préoccupation se rapportant à la nécessité de ‘’préserver’’ l’environnement de préjudices tels que la pollution, apparait en France durant le début des années 1970.

A cette époque, l’accent est d’abord mis sur la pollution des réseaux hydrographiques ; la création des ‘’Agences de Bassin’’ est destinée à prévenir la pollution des fleuves, lacs et rivières et y remédier.

Une prise de conscience de l’importance et de la gravité des dégâts que pouvait provoquer sur l’environnement ‘’un développement social non-régulé et non pensé en fonction de critères permettant de garantir sa ‘’ durabilité’ s’est développée a partir de cette période.

’L’action en faveur de la conservation des équilibres écologiques est devenue un credo idéologico-politique et a remplacé partiellement les idéologies socialo-marxistes de la « gâuche » qui s’essoufflaient.

La France a l’honneur à la COP21

C’est aujourd’hui devenu un « cheval de bataille » enfourché par exemple par la France lors des accords de Paris concernant la lutte contre le réchauffement climatique ».

L’impression que l’on retire des propos des médias de France à ce sujet est que la France est à l’avant-garde dans ce domaine pour le ‘’bien de la ‘’ communauté internationale’’ !

L’environnement, priorité israélienne depuis 1911 !

En Israel, 60 années plus tôt, dès le début du XXème siècle, est créé le Fonds National pour Israel (KKL) qui prend l’initiative de planter les premiers arbres dans des terres acquises des 1911. Alors que personne en Europe ou aux Etats Unis n’est préoccupé par les effets dévastateurs de la déforestation, les pionniers sionistes ont déjà pris l’initiative d’agir de façon méthodique et d’agir pour limiter ces effets.

Du vélo dans le Forêt de Kityat Ata

Année après année, tant que l’état d’Israël n’existait pas les efforts de reboisement méthodique dans les terres acquises par le KKL se sont développés.

A partir de 1948, l’état d’Israel a investi des efforts considérables : en tout 200 millions d’arbres ont été plantés jusqu’en 2015, le processus de désertification a été stoppé et près de 20% du désert du Néguev a été récupéré.

L’inspiration d’Israel n’a rien à voir avec l’idéologie ‘’écologiste’’ développée en Europe et aux E.U. Ces actions écologiques se referaient aux commandements bibliques comme nous développerons dans un prochain article (le ‘’tikoun’’).

Les objectifs écologistes du mouvement sioniste

Quels étaient les objectifs principaux du mouvement sioniste ?

  • 1- La récupération progressive des espaces du désert

Israel est le seul pays du monde dans lequel une surface désertifiée (3000 km2) a été récupérée ! Cette zone est aujourd’hui une zone urbaine peuplée, agricole, industrielle, un centre universitaire et un foyer de High Tech.

Création d’infrastructure pour développer les Start Up le High Tech dans les zones récupérées sur le désert

Aujourd’hui l’objectif principal d’Israel la récupération d’une nouvelle tranche de 25% du désert du Néguev et sa transformation en zones ‘’ développées’’ florissantes.

Dans ce domaine, le succès d’Israel, place ce pays en avant-garde du monde dont plus de 40% est désertifiée et vulnérable à la sècheresse.

Ce type d’objectif ne fait pas partie de ceux visés par les écologistes en France qui n’a pas jugé utile de défendre le projet de la Grande Muraille Verte destinée à prévenir la désertification du sahel par le Sahara

40% du monde est déjà désertifié et le désert progresse partout rapidement depuis le réchauffement climatique

  • 2- La plantation d’arbres et la multiplication des espaces verts en zone urbaine.

Depuis la plantation des 100 premiers arbres en 1911 jusqu’en 2015 ,200 millions d’arbres ont été plantés en Israel par le mouvement sioniste, le KKL et le peuple d’Israel. Aujourd’hui chaque année sont plantés en Israel 6 millions d’arbres (285 arbres /km2).

Ces arbres ont servi à stopper la progression du désert et a reconstituer l’humus indispensable à la transformation de la terre de poussière en une terre cultivable fixée au sol par les racines des arbres.

Ces arbres ont permis de reconstruire des forêts, des parcs urbains pour la promenade des habitants, le développement de rues fleuries (flamboyants) et le développement de la biodiversité.

Flamboyants en fleurs

Cf ma conférence donnée au KKL sur Israël et l’environnement

EZRA, Juin 2018

publicité-alyah

Votre commentaire

Inscrivez vous à la Newsletter
Inscrivez vous à la Newsletter Alyah.fr et tenez vous au courant de l'actu de l'alyah
Votre inscription à bien été enregistrée.
Respect de la vie privée
Don't miss out. Subscribe today.
×
×
Isradem Demeco
Don't miss out. Subscribe today.
×
×
12 Partages
Partagez12
Tweetez
+1
Partagez