Mariage en Israël

6 raisons pour lesquelles 1/3 des couples qui font l’alya divorcent (et comment l’éviter)

écrit par Ariel Simony

Nombreux couples avec enfants font aujourd’hui l’alya mais près d’un tiers d’entre eux divorcent. Dans ce contexte, la question se pose de savoir si l’alya ne serait pas une sérieuse difficulté pour la vie de couple qui conduirait au divorce. En effet, des recherchent montrent que le changement d’environnement impactent sur l’individu et ses relations pouvant conduire à de l’isolement, de la dépression, de l’anxiété, de l’agressivité et autres conséquences. Est-ce donc un hasard ou une circonstance de l’alya, que nombreux couples, venus en Israël, divorcent ? Ma pratique et mes recherches m’ont permis d’en savoir plus. 

1. L’individualisme, première cause de divorce

On compte aujourd’hui près d’un mariage sur 2 qui finit en divorce. On admet donc plusieurs causes de divorces. L’alya ferait-elle partie de ces causes pour certains couples ? 

On sait déjà que le divorce est devenu un phénomène social de plus en plus répandu. Avec la montée de l’individualisme, beaucoup de personnes vont plus se préoccuper de leur propre intérêt que de l’intérêt commun du couple ou de la famille. L’on observera d’ailleurs beaucoup plus ce phénomène dans les pays capitalistes que dans les pays ou le socialisme prédomine. 

2. L’alya et le travail

Autre cause tout aussi alarmante, Le travail. Cela rejoint le principe d’individualisme et de capitalisme. On cherche à être indépendant et réussir matériellement. Certains couples vont privilégier leur travail au détriment de leur relation conjugales ou de leur famille, en se disant « mais c’est pour la famille que je travaille ! » « Grâce à moi, tu ne manques de rien » « comment tu veux qu’on paie les factures ? » Ceci va avoir des conséquences néfastes sur le couple dans le long terme car même si on travaille pour sa famille, on laisse sa famille et son couple de côté, sans entretien d’amour ou de présence. 

3. Entretenir le couple : un défi sur la durée

Troisième cause, avant de parler de l’alya elle-même : l’entretien de son couple. Beaucoup de couples négligent la nécessité d’entretenir leur relation, au-delà du « spontané » comme si le couple se nourrissait de lui-même et n’avait pas besoin qu’on intervienne pour le préserver ou le développer. En disant à son conjoint «  tu sais très bien  que je t’aime ! je n’ai pas besoin de te le dire ou de te le prouver tous les jours !!! ».

Cela rejoint aussi, cette idée d’individualisme et d’indépendance, dans la mesure où chacun des membres du couple a de plus en plus besoin de se sentir EXISTER  et que cette existence est perçu totalement réduite par la façon dont le couple évolue. Autrefois, le couple était beaucoup moins exigent quant à sa relation conjugale.

Aujourd’hui une bonne sexualité, affectivité, communication et projets communs s’avèrent nécessaires pour un bon fonctionnement du couple ; On entend souvent dire «  il ne me respecte pas et ne me considère pas » dans les problématiques soulevées en thérapie de couple.

Cela est notamment dû à l’émancipation de la femme et au développement des technologies de communication qui demandent à renforcer le couple pour ne pas se fragiliser par l’individualisme  en se disant «  je suis mieux tout seul » et les tentations extérieurs en se disant «  qu’est-ce qu’elle est jolie !! » , pour lesquelles on trouverait un meilleur intérêt ! 

4. L’impact de l’alya sur le couple

Et enfin l’alya en elle-même qui pourrait être la cause de nombreux divorces ou du moins un facteur accélérateur de «  l’individualisme », de « l’importance du travail » et de « la négligence du couple ».  L’alya, de façon générale, aurait un effet de perte de repères qui remettrait en question ses acquis, fragiliserait les bases de ses relations  jusqu’à pousser le couple au divorce. Je m’explique ! 

Elle renfloue l’individualisme  puisqu’elle amène le couple à se déraciner d’un environnement pour s’enraciner dans un autre. Ce processus de déracinement  peut conduire à se sentir face à soi-même, seul et incompris dans sa singularité et ses habitudes, du moins dans un premier temps jusqu’à l’intégration complète. 

Elle renfloue également l’importance du travail puisque cela nécessite de redoubler d’effort, que ce soit en temps ou en énergie,  pour pouvoir s’intégrer professionnellement. On citera par exemple, l’alyah Boeing qui peut avoir des conséquences néfastes sur le couple si des mesures compensatrices ne sont pas prises. Comme par exemple, aller plus souvent en vacances, optimiser le temps passé avec son couple et sa famille, se montrer plus disponible et bienveillant (..)

Elle renfloue également la négligence du couple car cela demande à se focaliser sur d’autres préoccupations telles que le travail , les enfants , la religion ou même sa propre personne , au détriment de sa vie de couple . 

5. Le divorce : phénomène social

Lorsqu’on prend en compte ce phénomène et facteurs d’influences, on se demande si le divorce n’est pas plus un problème de société qu’un problème «  interpersonnel ». Quel qu’en soit la cause, le divorce ne cesse d’augmenter et cela peut être très problématique pour les couples qui ont des enfants ;

L’on considère même que plus il y a d’enfants, plus le divorce est problématique, que ce soit par rapport à leur équilibre psychologique,  leur développement, ou leur image du couple et de la famille. 

6.Savoir identifier la tumeur du couple

Il y aurait des cas de divorces irréversibles si le couple ne se remet pas en question et n’est pas prêt à faire un travail sur lui-même et sur sa relation. Encore faut-il s’adresser à un professionnel compétent ! Il faut savoir qu’ils y en a qui sabotent encore plus la relation, vous donnent de faux espoirs sur de mauvaises hypothèses ou donnent l’impression qu’il n’y a rien à faire, en cherchant un coupable et osant vous dire « c’est de sa faute  ou c’est de votre faute».

Puis vous en arrivez à vous dire «  j’ai déjà vu quelqu’un et ça n’a rien changé, il n y a donc rien de mieux à faire que de divorcer ». Il faut trouver donc quelqu’un qui puisse vous donner les moyens d’agir sur vous-même et sur votre conjoint pour que la relation se débloque et se développe.

Ce « quelqu‘un » doit être un vrai professionnel expert du couple qui, comme un spécialiste de la chirurgie, vous identifiera la tumeur de votre relation, avant qu’elle ne s’installe ou même si elle est installée, vous administrera le traitement qui permettra de la faire disparaître. Pour éviter donc une alya de divorces, il faudrait une alya de conscience et de professionnalisme qui permettrait de faire face à la société dans laquelle nous vivons aujourd’hui. Qu’en pensez-vous ? J’attends vos réactions sur le site.

 

 

publicité-alyah

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Inscrivez vous à la Newsletter
Inscrivez vous à la Newsletter Alyah.fr et tenez vous au courant de l'actu de l'alyah
Votre inscription à bien été enregistrée.
Respect de la vie privée
Don't miss out. Subscribe today.
×
×
Partagez24
Tweetez
+1
Partagez
24 Partages