Les Communautés juives et l’Alyah

Yom Hevron 2018 : La puissance du sionisme français

écrit par al

En ce 14 Août 2018, les participants à la 31e Edition du Yom Hevron ont écrit une page d’Histoire – dans l’Histoire de Hevron et l’Histoire du sionisme français, ainsi que l’a souligné Jacques Kupfer, président d’Israel Is forever (IIF), organisateur de cet incontournable rendez-vous sioniste de l’été. 1200 juifs originaires de France, touristes et nouveaux/anciens immigrants se sont mobilisés pour affirmer leur soutien aux pionniers de Hevron et aux soldats qui gardent la Ville des Pères.

Les participants ont pu suivre des guides français sur les sites historiques de la Ville avant de se retrouver devant la Yeshiva Shavey Hevron, partenaire de cette journée et dans laquelle des étudiants qui servent tous dans Tsahal, viennent de tous les coins du Pays pour étudier la Thora là où l’histoire de nos Patriarches s’est déroulée.

Personnalités israéliennes et foule juive francophone

Après une distribution de drapeaux d’Israël, la foule était prête à défiler dans les rues de la Cité et à réagir ainsi aux drapeaux « arabes palestiniens » déployés dans les rues de Tel aviv quelques jours auparavant par ceux qui tentent d’annihiler l’identité juive du Pays. Les députées Sharren Haskel et Shouli Moualem ont pris la parole rappelant la place fondamentale et le rôle unificateur de Hevron.

Elles ont ensuite pris la tête du défilé avec d’autres personnalités israéliennes impressionnées par la ferveur, la puissance et l’amour d’Israël qui se dégageaient de cette foule qui chantait, dansait et brandissait fièrement le drapeau bleu Blanc ainsi que l’a souligné le député Betzalel Smoutrich lors de son intervention. Le défilé s’est arrêté devant les Beth lea et Rahel, maisons rachetées à des arabes et investies par des familles juives faisant preuve d’une abnégation sans limite dans le but de libérer Hevron des mains étrangères.

Le caveau des patriarches, entrée du Paradis

C’est cette marée bleue et blanche qui a ensuite gravi les marches menant au Caveau des Patriarches, entrée du Gan Eden, pour y prier avec ferveur.

Les participants se sont ensuite retrouvés sur les pelouses face à la Mearat Hamahpela pour le déjeuner. C’est à ce moment que la Ministre Miri Reguev a fait son entrée en dansant et en chantant sur la chanson ISRAEL CHELI, chanson officielle des 70 ans de l’Etat d’Israël. La ministre a déclaré dans son discours être admirative de la communauté juive de France et de l’action menée par Israel Is Forever en faveur de la souveraineté israélienne sur l’intégralité de notre Terre et en faveur du libre accès aux Lieux saints et en particulier sur le Mont du Temple.

Elle a vivement critiqué l’Unesco qui avait voté une résolution mensongère selon laquelle le Caveau des Patriarches faisait partie du patrimoine palestinien alors qu’Avraham a acheté argent comptant la Meara. Elle a également dénoncé les opposants à la Loi sur l’Etat Nation qui ont osé brandir le drapeau terroriste en plein Tel aviv. Elle a enfin remercié l’Eternel qui nous a permis d’être là et a souhaité Shana Tova à tous les participants et à l’Etat d’Israël.

Yaacov Hagoel, vice-président de l’Organisation sioniste mondiale, a félicité les participants et Israël Is Forever pour l’exploit du jour et a souhaité à tous les juifs de France d’avoir le mérite de faire leur Alya le plus rapidement possible.

De la mer au Jourdain, le drapeau juif

Jacques Kupfer, président d’Israël Is Forever a demandé à la ministre d’expulser ceux qui ont osé brandir les drapeaux arabes dans les rues de Tel Aviv. Il a rappelé le mérite d’Avraham : celui de s’être levé pour rejoindre Eretz Israel mais également celui d’avoir brisé les idoles. A nous de détruire l’idole actuelle qu’est devenue la colombe de la Paix. Le peuple Juif est le seul héritier légitime des Patriarches et de tous ceux qui se sont battus durant notre Histoire pour la liberté d’Israël. Nous devons déployer le drapeau d’Israël sur toutes les parcelles de notre Terre et en particulier sur le Mont du Temple. De la Mer au Jourdain, il ne doit y avoir qu’un seul drapeau : le drapeau Juif. De la Mer au Jourdain, il n’y a qu’un seul propriétaire : la Nation Juive.

C’est ce credo qu’il faudra retenir de cette extraordinaire journée qui s’est terminée par un concert fabuleux d’Ytsik Dadia et d’un violoniste exceptionnel qui ont fait danser la foule mais également l’ont émue aux larmes en entonnant la prière pour les soldats, la Kabalat Ol Malhout et une Hatikva qui a retenti avec une puissance et une émotion toute particulière.

A Hevron par la force du droit…

Hevron est dans nos cœurs pour toujours et cette Ville porte en elle toute la signification de la célèbre phrase de Menahem Begin qui doit guider nos positions : « Nous sommes là par la force du Droit et non par le Droit de la Force » !

Me Nili Naouri – coordinatrice Israel Is Forever

publicité-alyah

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Inscrivez vous à la Newsletter
Inscrivez vous à la Newsletter Alyah.fr et tenez vous au courant de l'actu de l'alyah
Votre inscription à bien été enregistrée.
Respect de la vie privée
Don't miss out. Subscribe today.
×
×
Partagez79
Tweetez
+1
Partagez
79 Partages