Interviews bilan d’Alyah 

Alyah seule à 25 ans : 45 ans après…Un long rêve qui continue ! Le témoignage de MIHAL VAKNIN

BANNER-don

Ce témoignage est émouvant et très instructif. Il se rapporte à la montée en Israël d’une ola, aujourd’hui vatika(1) super expérimentée, suite à son expérience personnelle et son rôle de conseillère des olim à Ashdod depuis 40 ans. Mihal donne dans l’article des conseils très pertinents aux olim et aux candidats à l’Alyah.


Ezra(2):Merci chère Mihal d’avoir accepté de répondre à nos questions et de partager avec nous votre chemin en Israël afin que d’autres jeunes francophones suivent votre exemple et nous rejoignent pour bien s’y intégrer et s’y épanouir ! Voudriez–vous vous présenter ?

Mihal: J’ai 70 ans, je suis mariée. J’ai hésité à répondre positivement à votre demande d’être interviewée; après quelques secondes d’hésitation, j’ai réalisé que même après 45 ans en Israël, mon histoire de l’alyah pouvait être un témoignage utile pour nos futurs olims…oui chers futurs olims peu importe quand vous faites votre alyah, les étapes qu’un olé doit franchir sont identiques ou presque…

Ezra: Comment et quand avez-vous décidé de monter en Israël?

Mihal: depuis mon jeune âge j’ai grandi avec l’amour d’Israël {j’ai participé au mouvement Bné Akiva(3)}. Mais comment et quand décidons nous de monter en Israël sans provoquer une tension à la maison….quitter seule à 25 ans, pour partir si loin?

Ezra: qu’est-ce qui enfin de compte a déclenché la décision ?

Mihal: En, mai 1967 la tension monte en Israël……..le centre communautaire a Paris {D.E.J.J} fait appel à des volontaires qui seraient prêts à partir en Israël ……..je me suis inscrite mais il fallait bien sûr que j’obtienne l’autorisation de mon lieu de travail {j’ai travaillé aux services de l’éducation surveillée au Ministère de la Justice}…et c’est sans doute grâce à l’entretien que j’ai eu avec mon directeur que le processus de la alyah a commencé. La question qu’il m’a posée était ” Avez-vous de la famille en Israël ? ” est-ce que Ha Chem(4) m’a aidé à lui répondre? Je lui ai dit je n’ai pas de famille au sens propre du mot mais tout le peuple d’Israël est ma famille………….vous connaissez la suite. La guerre des 6jours a été une guerre éclair, Israël n’a pas eu besoin de nous…C’est à partir de ce jour, j’ai décidé de faire mon alya; mais j’ai voulu la préparer(5) financièrement et moralement.

Ezra: Comment avez-vous préparé votre Alyah?

Mihal: J’ai contacté l’Agence juive qui m’a proposé d’être dans un merkaz klita(6) pour jeunes soit à Netanya(7), soit à Kiryat Shmona (8).

J’avais entendu parler de Netanya comme étant une ville balnéaire et francophone; j’ai aussitôt renonce à cette ville et opté pour la seconde sans savoir ou j’allais atterrir mais une chose était certaine c’est que là j’apprendrai beaucoup mieux la langue(9)……

Un an de préparatifs et hop j’arrive à cette date historique {mon 2eme anniversaire oui 2eme anniversaire car ma nechama (mon âme) a retrouvé sa place naturelle.

Ezra: quand êtes- vous finalement arrivée en Israël?

Mihal:Le 17 Avril 1969, j’arrive au port de Haïfa…mon cœur bat …découvrir la baie de Haïfa dans sa splendeur(10)…..

Ezra: comment êtes-vous parvenue à Kiryat Shmona?

Mihal: à l’arrivée à Haïfa un taxi m’attend….me voilà en route avec mes valises direction Kiryat Shmona… un très long parcours (11). Mais malgré la fatigue, je n’arrive pas à somnoler. Chaque paysage. Chaque arbre chaque fleur retienne mon souffle(12)….il pleut par moment mais c’est une pluie très spéciale (oui une pluie différente de celle que j’avais connue jusqu’/à ce jour….des gouttes d’eau dans un ciel partagé un côté bleu et un autre côté noir.

Ezra: comment était l’accueil au merkaz klita?

Mihal : A 20h, j’arrive au merkaz klita….je suis très bien accueillie. Je reçois ma chambre mais avant tout on m’explique exactement ou je suis et qu’il se pourrait qu’à chaque instant j’entende des sirènes…..oui vous voyez les sirènes que nous avons vécues cet été, lors de l’opération “Bordure Protectrice”, n’étaient pas pour moi quelque chose de nouveau…à l’époque où je suis arrivée c’était la “guerre d’usure” (13), entre la guerre des 6jours et la guerre de Kippour……..

Ezra: Avez-vous eu la possibilité de découvrir la Galilée autour de Kiryat Shmona malgré les bombardements et les sirènes ?

Mihal : pendant toute la période de l’oulpan nous avons étudié dans des abris… Mais cette situation ne nous a pas empêchés de découvrir ce si belle région…le Galil (14)…..

Ezra: étiez-vous la seule francophone?

Mihal : il y avait avec moi d’autres francophones; mais dès les premiers jours j’ai compris qu’ils n’étaient pas venus ici pour y vivre; ils s’absentaient à l’oulpan, ne se joignaient pas aux excursions organisées(15) ….et là j’aborde un des conseils les plus important pour réussir votre intégration en Israël, apprenez sérieusement la langue a l’oulpan(16), même si au début cela vous semble difficile n’abandonnez pas…la langue est la base de votre intégration

Ezra: comment vous êtes- vous intégrée professionnellement?

Mihal : A la fin de l’oulpan on m’a proposé de suivre un cours de recyclage pour devenir économe dans les hôpitaux ou maisons de repos…J’ai accepté bien que je savais que cela allait être très dur…J’étais la seule ola hadacha(17)

Ezra: comment ça s’est passé?

Mihal : j’ai rencontré des gens merveilleux qui ont tout fait pour m’aider(18) et plus particulièrement le directeur du cours qui parlait français…Le cours a duré 9 mois.

Ezra: n’y avait-il pas un stage(19) pour mettre en pratique ce que vous aviez appris?

Mihal: J’ai dû entamer une année de stage; en moins d’1an j’ai découvert presque tout le pays…de Kiryat Shmona presque à l’extrême nord, me voilà à EILAT (20) presque à l’extrême sud.

Ezra: comment êtes-vous arrivée à Eilat?

Mihal: J’ai travaillé plus de 6mois à l’hôpital d’Eilat…Durant toute cette période je n’ai côtoyé que des israéliens, certains originaire d’Afrique du Nord qui m’ont aidé à me perfectionner en hébreu ….

Ezra: Que s’est-il passé ensuite?

Mihal: Je me suis mariée en 1971! Deux ans après mon Alyah(21). Je quitte Eilat pour Ashdod(22)……je trouve un autre hôpital près de Rehovot(23)qui accepte ma candidature…Pendant 3ans j’ai travaillé dans cet hôpital, mais dans ma tête, j’avais d’autres projets…m’occuper des olims …..Oui je sentais que cette profession m’était destinée et voilà cela se realise. Je suis engagée comme conseillère au merkaz klita d’Ashdod…….c’est en 1974 ….et depuis cette date je suis présente pour nos olims venus des 4 coins du monde.

Ezra: Comment vous êtes-vous prise pour les convaincre de vous recruter?

Mihal: Une chose importante que je ne vous avais pas encore dit: j’ai étudié le russe en 2eme langue en France et cela m’a permis d’accueillir les milliers d’olims venus de Russie dans les années 90….j’ai même eu la chance d’être envoyée en mission 5 semaines en Ukraine et en Moldavie… J’ai travaillé au Ministère de l’Intégration jusqu’en 2003 et depuis que je suis à la retraite

Ezra: Mais je comprends que vous continuez à aider à l’intégration des olim ?

Mihal: Je continue dans cette mission qui m’est très chère en tant que volontaire et bénévole : aider les olims dans leur intégration…aujourd’hui je me consacre surtout dans les sujets concernant les retraites. Le Bitouah Léoumi(24)

Je suis là pour répondre aux questions des olim dans tous les domaines ou au moins les diriger et leur donner des conseils.

Vous serez sans doute nombreux à me reconnaitre vu que je suis présenté d’une façon permanente sur Facebook à répondre à vos questions….

Ezra: Quels sont les conseils que vous souhaiteriez donner aux candidats à la Alyah?

Mihal: Apprenez la langue- Suivez les conseils des personnes qualifiées dans le domaine de l’intégration et surtout vérifiez avec elles ce que vous entendez dire à droite et à gauche- Essayez de vous familiariser avec la vie quotidienne israélienne et ne vous renfermez pas dans des ghettos francophones- Ecoutez la radio israélienne même si vous ne comprenez pas tout vous verrez que plusieurs mots reviennent toujours-Ne lisez pas seulement des journaux français……

En ce qui concerne vos enfants: oui ils sont plus libres ici mais n’abandonnez pas votre rôle de parents. Ne les lâchez pas trop vite…-profitez des excursions organisées afin de découvrir la géographie et l’histoire de notre pays(27), là vous commencerez à sentir que vous faites partie de la construction du pays. Chaque olé, quel qu’il soit, quand il arrive en Israël, il contribue à renforcer le pays!

Ezra: Je vous laisse conclure

Mihal: Je souhaite bonne chance à tous les olim et à tous les candidats à l’Alyah. N’hésitez pas à me contacter! Vous pouvez le faire au travers du site Alyah En Live/https://www.alyah.fr

 

NOTICE EXPLICATIVE

Remarque générale:il s’agit du neuvième témoignage d’olé/ola de France publié dans ce site en Interviews-Bilans d’ “Alyah”:

(cf.https://www.alyah.fr/category/30/Interviews-Bilans+d%27+%22Alyah%22)

Vatik/a(1): vétéran .Mihal a fait son Alyah il y a longtemps (45 ans). Cf.: https://www.alyah.fr/category/36/Mihal+Vaknin

Ezra(2):Ingénieur (Mines de Paris), expert en Traitement des Eaux, Alyah familiale (avec épouse et 3 enfants) en 1979 un des fondateurs de l’AAEGE Israel.https://www.alyah.fr/category/8/Ezra+Charles+BANOUN

Bné Akiva(3) mouvement de jeunesse juif, sioniste, et religieux. Le Bné Akiva contribue à la formation d’une nouvelle génération fidèle à la Torah, au peuple et à la Terre d’Israël, génération devant subvenir à ses besoins par le travail, et ce dans un esprit de Torah et de traditions, d’où la devise du mouvement ” Tora et Travail”. Les membres du Bné Akiva sont à l’origine de la création de nombreux Kibboutzim en Israël. Ce mouvement est présent aujourd’hui dans 25 pays http://fr.wikipedia.org/wiki/Bnei-Akiva

Ha Chem(4) Mot à mot : le Nom (du Créateur) – Suivant la tradition juive on n’utilise jamais le terme D… mais des expressions telles que Ha Chem, Ychtabah Chemo, …

C’est à partir de ce jour, j’ai décidé de faire mon alya; mais j’ai voulu la préparer(5) : je recommande moi aussi a tout candidat à la montée en Israël de consacrer le temps et les ressources nécessaires pour bien la préparer –voir:https://www.alyah.fr/article/192/Comment+pr%C3%A9parer+son+Alyah+%3F+Ezra+Charles+BANOUN)

Merkaz klita(6): Centre d’intégration ou peuvent être logés les olim récents, s’ils le désirent, afin de leur permettre de s’acclimater dans un environnement qui soutient leurs efforts. Il y en a actuellement 6 en Israël (Ashdod, Beer Sheva, Haïfa, Jérusalem, Carmiél et Ra’ananna) et plusieurs centres destines a des populations spécifiques.

Netanya(7) Une grande ville du centre d’Israël avec 200,000 hab.et une proportion importante de francophones.

174214077254479a659db734.04373417.jpgKiryat Shmona (8):Ville à l’extrême nord d’Israël, près de la frontière du Liban regroupant 24,000 hab. Cette ville a été à une époque la cible principale de nos ennemis du Nord.

70346772954479a7b5387f8.47155783.jpgopté pour la seconde sans savoir ou j’allais atterrir mais une chose était certaine c’est que là j’apprendrai beaucoup mieux la langue(9) : Mihal recommande de ne pas rechercher des:” ghettos de francophones” ce qui arrive trop souvent pour certains olim à Netanya, et dans certains quartiers de Jérusalem et paralysie leur intégration à Israël.

découvrir la baie de Haïfa dans sa splendeur(10)…: pour tous ceux qui arrivent en bateau à Haïfa la découverte de la splendide baie de Haïfa est très impressionnante.

116065801254479a9f6432c4.97854410.jpgun très long parcours (11) : la distance est de l’ordre de 100 km mais à cette époque les routes entre Haïfa et Kiryat Shmona ne permettaient pas de rouler rapidement.

Chaque arbre chaque fleur retienne mon souffle (12): Mihal découvre pour la première fois le Pays d’Israël et exprime ainsi son émotion. A noter qu’une grande partie des arbres et des fleurs ne sont pas le produit spontané de la nature mais le résultat du labeur du peuple d’Israël qui plante chaque année 6 millions d’arbres.

…la “guerre d’usure” (13), entre la guerre des 6jours et la
uerre de Kippour
…: la “guerre d’usure” a été déclenchée par Nasser au lendemain de la guerre des six jours; elle comporte des bombardements successifs et très fréquents des positions conquises par Israël le long du Canal de Suez durant la guerre des 6 jours. Ell
a duré 18 mois et a laissé dans les mé
oires un souvenir de période difficile.

…si belle région…le Galil (14)La Galilee, désignée en hébreu par Ha Galil est une très belle région qui bénéficie de pluies relativement abondantes pour Israël. Elle est souvent choisie pour y organiser des excursions.

147355351354479ada7998e5.03576369.jpg…ils s’absentaient à l’oulpan, ne se joignaient pas aux excursions organisées(15) …: ne pas faire l’effort maximum pour apprendre l’hébreu et pour connaitre le pays, est considéré par beaucoup d’israéliens comme un refus de s’intégrer à “la grande famille d’Israël”.

…apprenez sérieusement la langue a l’oulpan(16), la maîtrise de hébreu est la condition première d’une intégration réussie. Je recommande d’apprendre la langue avant l’Alyah jusqu’au niveau Guimel permettant de s’exprimer d’éviter de gros malentendus et de déchiffrer un texte écrit. De cette façon il est possible d’arriver en oulpan au niveau Heh vous permettant de convaincre, de rédiger et de lire couramment.

J’étais la seule ola hadacha(17) j’étais la seule ola récente alors que le reste des participants au cours maîtrisaient parfaitement l’hébreu. Il a fallu a Mihal travailler dur pour suivre.

j’ai rencontré des gens merveilleux qui ont tout fait pour m’aider(18) : Israël est un pays ou la probabilité de rencontrer des gens merveilleux qui font tout pour aider” est suivant ma propre expérience largement au-dessus de la France.

…n’y avait-il pas un stage(19): En Israël les études comportent presque toujours une étape de “Hitnassout” (acquérir de l’expérience concrète) très importante.

….à EILAT (20) : ville touristique et grand port d’Israël sur la Mer rouge. A Eilat vivent près de 50,000 hab.

70498468854479af4101579.43620280.jpgJe me suis mariée en 1971! Deux ans après mon Alyah(21): la plus grande partie des olot de France venues en célibataires que je connais se sont mariée en Israël

Je quitte Eilat pour Ashdod(22)….grande ville regroupant près de 250,000 hab., le plus grand port d’Israël, devenue centre important d’accueil des olim en général et des olim de France en particulier. Ville en forte croissance.

130341290954479b0d610ac0.59489001.jpgje trouve un autre hôpital près de Rehovot(23)… il s’agit du centre hospitalier KAPLAN qui en liaison avec l’Université Hébraïque de Jérusalem est un Centre d’Enseignement de la Médecine et des professions d’infirmiers et sages-femmes.

116959288254479b28092fd7.04615262.jpgLe Bitouah Léoumi(24).il s’agit de la Caisse Nationale d’assurances sociales qui est en charge de payer les prestations telles que retraite, maladie, chômage, allocations familiales, etc. A votre arrivée en Israël, inscrivez –vous dès que possible au Bitouah Léoumi.


Vous pouvez prendre contact avec Mihal en messagerie privée

publicité-alyah

Votre commentaire

Inscrivez vous à la Newsletter
Inscrivez vous à la Newsletter Alyah.fr et tenez vous au courant de l'actu de l'alyah
Votre inscription à bien été enregistrée.
Respect de la vie privée
Don't miss out. Subscribe today.
×
×
Partagez2
Tweetez
+1
Partagez
2 Partages
/* ]]> */