Alyah en Pratique

Le bilan de l’Alyah française en 2021 : 40 % de croissance malgré le Covid

écrit par al
BANNER-don

Les chiffres communiqués par le ministère israélien de l’Alya et de l’intégration sont éloquents, et pas seulement pour l’Alyah française !  En 2021, 27 057 immigrants juifs ont acquis la nationalité israélienne en 2021 en provenance de 5 pays principaux. Etats Unis, France, Russie, Ukraine et Ethiopie sont les grands pourvoyeurs de cette cuvée d’Alyah 2021. A titre de comparaison, ils n’étaient « que » 21 120 à tenter le retour en terre sainte en 2020, l’année de la flambée mondiale de l’épidémie de coronavirus. Soit une augmentation de 30 % pour l’Alyah globale toutes nationalités confondues.

Une Alyah française 2021 proche des standards pré Covid

Lors de la conférence de presse organisée conjointement par le ministère, l’Agence juive et l’organisation Nefesh Be Nefesh, la ministre Pnina Tamano Shata, se félicitait de ces chiffres positifs malgré les restrictions de voyage sévères mises en places par Israël pour contrer la circulation du Covid 19.

Des chiffres qui se rapprochent lentement mais sûrement des standards de l’Alyah en Israël pré Covid et des 35 561 immigrés juifs enregistrés en 2019.

3500 français ont endossé la nationalité israélienne en 2021.

Ils sont 3500 à avoir franchi le cap de l’Alyah en 2021, 3500 juifs français à avoir dépassé les portiques de l’aéroport Ben Gourion le coeur battant, pour la première fois dans la peau d’immigrants plein d’espoir et non de touristes goguenards. Une belle progression pour l’alyah française par rapport à 2020.

Les chiffres de l’Alyah 2021 par pays

A titre de comparaison, en cette année 2021, ils étaient :

  • 4000 américains à faire l’Alyah, un chiffre dépoussiérant un record vieux de 1973
  • 7500 juifs de Russie, à venir s’installer dans l’état hébreu
  • 3000 juifs d’Ukraine, à monter en Israël
  • 1636 juifs éthiopiens à immigreren Israël sous les ailes l’opération « Tsour Israël »

L’Alyah française se classe donc sur le podium du palmarès des « Alyot » mondiales. La France peut elle être championne du monde… de l’Alyah en 2022 ? A vos pronostics !

publicité-alyah

1 commentaire

  • Ces chiffres sont de la poudre aux yeux quand on sait que 40% des Olim Hadachim retournent en France pour les différentes raisons suivantes: Euro de plus en plus faible, la plupart des jobs sont très mal payés hormis dans les startup et l’informatique, les prix ont bondi de plus de 10%, l’immobilier de plus en plus cher et impossible de s’adapter à la mentalité et au style de vie israéliens…

Votre commentaire

Inscrivez vous à la Newsletter
Inscrivez vous à la Newsletter Alyah.fr et tenez vous au courant de l'actu de l'alyah
Votre inscription à bien été enregistrée.
Respect de la vie privée
Don't miss out. Subscribe today.
×
×
Partagez
Tweetez
+1
Partagez
0 Partages
/* ]]> */