Les Communautés juives et l’Alyah

Le Coronavirus, cause de l’augmentation massive de l’alyah en 2020 ?

écrit par al
BANNER-don

Ils ont pris un aller simple pour Tel Aviv. Et continuent à affluer par dizaines de milliers en Israël. Qui sont ils? Des juifs du monde entier qui ont choisi de faire l’alyah, en pleine période de Coronavirus. Le reportage d’Arte nous éclaire sur les circonstances de leur Alyah, malgré ou à cause du Coronavirus. Extraits.

“Peu importe les circonstances, une guerre, une pandémie… il fallait que je vienne” témoigne cette jeune américaine qui vient d’atterrir à l’aéroport Ben Gourion

Aucun étranger n’est autorisé à entrer en Israël depuis le 12 Mars. La seule exception concerne les immigrants juifs du reste du monde qui obtiennent la nationalité israélienne dès leur arrivée à l’aéroport.

Pour Israël, l’immigration ” une bénédiction” a toujours été une priorité absolue.

La gestion de la crise du COVID 19 par Israël, cause d’Alyah

La façon dont Israël a géré la crise du COVID 19 a renforcé la détermination de bon nombres d’immigrants de vouloir s’installer en Israël. Tant sur le plan sanitaire qu’économique.

“Je me sens en sécurité en Israël parce qu’on peut acheter des masques, on peut acheter des gants, on peut sortir faire ses courses… c’est très agréable” témoigne une nouvelle immigrante francophone, récemment installée en Israël

Les autorités israéliennes prévoient l’arrivée de 100 000 juifs du monde entier dans les 3 prochaines années !

Une hausse de l’alyah générée par la crise du Coronavirus

D’après le directeur de l’agence juive, Itshak Herztog, « Historiquement, chaque crise majeure a généré une hausse de l’alyah, l’immigration vers Israël » « Les nombreux témoignages que je reçois sur le terrain en cette période de pandémie de Coronavirus, font état d’une prise de conscience qu’Israël gère mieux la crise du Corona que bien des pays »

Le politologue Dov Maimon a déjà été contacté par différents ministères pour établir des plans d’intégration de ces nouveaux immigrants sur le marché du travail israélien.

“Les plans vers lesquels on va tendre : des populations qui ont des métiers qui correspondent au marché du travail israélien. Notamment professions médicales, high tech. Il y aura énormément d’opportunités pour ces professions.”

Les demandes d’alyah en augmentation de 20 %

Sur ces dernières semaines, 500 dossiers ont été ouverts en Grande Bretagne, 1000 en France et plus de 40 000 en provenance de Russie ! (Chiffres Agence Juive / Nefesh Be Nefesh)

Le reportage en entier

publicité-alyah

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Inscrivez vous à la Newsletter
Inscrivez vous à la Newsletter Alyah.fr et tenez vous au courant de l'actu de l'alyah
Votre inscription à bien été enregistrée.
Respect de la vie privée
Don't miss out. Subscribe today.
×
×
Partagez
Tweetez
+1
Partagez
0 Partages
/* ]]> */