Etudes supérieures en Israël Travailler en Israël

Obtenir son titre d’expert comptable en Israël APRES son alyah

BANNER-don

Vous êtes expert-comptable ou professionnel de la comptabilité et vous souhaitez savoir comment exercer votre métier en Israël. Sachez qu’il vous est possible d’obtenir votre titre d’expert-comptable consécutivement à votre alyah en suivant la procédure en quatre étapes que nous allons décrire dans ce document. Je vous en livre déjà un léger résumé:

  • Ouvrir un dossier au Mo’etset Roeh Cheshbon
  • Faire vos demandes d’exemption d’examens
  • Vous inscrire aux examens pour lesquels vous n’aurez pas obtenu de dispense
  • Réussir vos examens

Bref, tout un processus (ou taalikh comme on dit ici). Comme vous l’avez surement remarqué, vous n’échapperez pas à des examens. Comme vous vous en doutez, il existe des différences entre les normes comptables israéliennes et françaises, sans compter que vous devrez apprendre à gérer une autre fiscalité. Cependant, pas de panique, les normes françaises et israéliennes convergent vers les normes internationales IAS/IFRS et donc les différences ne sont pas du tout insurmontable. Mais rentrons dans le vif du sujet…

Donc la 1ère chose à faire c’est d’ouvrir vos dossier auprès du Mo’etset Roeh Chesbon ou l’équivalent de l’ordre des experts comptables en France. Pour cela, rendez-vous au ministère de la justice au 22 Rehov Beit Hadfus à Jérusalem 91342 et montez au 4ème étage. Pour plus de renseignements, vous pouvez leur téléphoner au 02-6549333

Evidemment, vous ne viendrez pas les mains vides. Pour ceux qui sont déjà expert comptables, il faut que vous leur produisiez votre titre. Si vous ne disposez pas de l’original, vous pouvez produire une copie certifiée conforme par un avocat ou un notaire israélien ou bien encore une copie certifiée conforme à l’étranger puis authentifiée soit par le Consulat israélien ou bien par acte notarié. Quelle sues soit l’option retenue, vous devrez leur en laisser une photocopie pour qu’ils la verse à votre dossier.

Si vous n’êtes pas encore expert-comptable, mais que vous avez passé une partie des épreuves, par exemple si vous êtes titulaire d’un MSTCF ou autre diplôme qui valide une partie des modules, vous devez apporter un document officiel détaillant les cours que vous avez déjà validé. A noter que si vous avez un diplôme de comptabilité d’un institut reconnu, mais que vous n’êtes pas expert-comptable, il est recommandé de faire évaluer votre diplôme au département d’évaluation des diplômes étrangers du ministère de l’éducation. Vous pouvez néanmoins ouvrir votre dossier avant d’avoir procédé à cette évaluation.

Ensuite, si vous êtes enregistré à l’OEC, vous devez apporter une lettre qui prouve qui vous en êtes membre en bonne tenue.

Et pour finir, des lettres de vos employeurs pour pouvoir justifier d’au moins deux ans d’expérience et ainsi pour être exempté de jusqu’à onze des quinze examens.

Et pour accompagner le tout, bien sûr vous devrez remplir un formulaire d’information.

A l’issue de l’examen de votre dossier, vous serez tenu informé des exemptions d’examen auxquelles vous avez le droit puis convié à vous inscrire à des sessions d’examen. Après, c’est à vous de jouer et de cartonner ces exams.

Pour finir, nous vous recommandons vivement de vous tenir des évolutions de la procédure qui peut changer au cours du temps en visitant le site : http://www.erezc.co.il

D’ailleurs si vous constatez un changement, pensez à faire jouer la solidarité, tenez-nous informé des changements en démarrant une conversation au bas de cet article.

Beatzlakha!

35693256253622beaedf976.32556744.jpg

Traduction libre et adaptée d’un article de nefesh’B’nefesh: http://www.nbn.org.il/aliyahpedia/employment-a-ent…

publicité-alyah

Votre commentaire

Inscrivez vous à la Newsletter
Inscrivez vous à la Newsletter Alyah.fr et tenez vous au courant de l'actu de l'alyah
Votre inscription à bien été enregistrée.
Respect de la vie privée
Don't miss out. Subscribe today.
×
×
Partagez
Tweetez
+1
Partagez
0 Partages
/* ]]> */