Economie

Rencontrez Silvan Shalom, ministre des infrastructures, pour évoquer le développement économique d’Israël

BANNER-don

Dans le cadre de la série “Kitzur Derech”, ou “raccourci” en français, Gvahim, en partenariat avec Tarbut et Mazeh 9, vous propose de rencontrer Silvan Shalom pour évoquer:

  • les challenges et opportunités du développement de la périphérie d’Israël
  • l’exploitation des ressources gazières nouvellement découvertes en Israël et l’impact que cela va avoir pour le pays
  • la contribution des Olim dans le développement d’Israël

Silvan Shalom est l’actuel ministre des infrastructures, de l’énergie et de l’eau. Un poste clé dans la nouvelle puissance gazière qu’Israël est devenue récemment. Auparavant, Silvan Shalom a été ministre du développement, préposé aux régions du Galil et du Negev où l’état investit énormément dans l’espoir de désengorger les régions du Sharon et de Jerusalem. C’est donc un ministre au fait des grands projets d’infrastructure et de développement de l’état d’Israël.

Mais surtout, c’est l’occasion de pouvoir comprendre deux des plus grands dossier macro-économique d’Israël pour les prochaines années et surtout de voir comment le rêve de Ben Gourion de voir fleurir le désert du Negev est encore vivace.

Nous ne sommes bien sûr pas dans la tête de Silvan Shalom, ni de quiconque au gouvernement, mais il est facile de lire la volonté, aux plus hauts sommets de l’état de voir les Olim s’impliquer dans le développement économique de la périphérie.

Chez Alyah En Live, nous n’avons pas pour habitude de répondre amen à toutes les propositions qui peuvent être faites aux Olim, car par définition, certaines sont bonnes et d’autres moins. On pourrait même penser que le souhait du gouvernement d’envoyer des Olim, “crédules” peupler des endroits où aucun israélien veut habiter n’est pas très “casher” . Mais pour le coup, on ne pense pas que ce soit un mauvais pari, au contraire il nous semble même que ça vaut la peine d’étudier la proposition.

En effet, si le gouvernement s’implique réellement dans le dossier du développement de la périphérie, alors ce peut être un très beau pari à long terme. C’est pour cela que nous conseillons à ceux qui se sentent capables de sortir des sentiers battus (Natanya, Jeru, TLV, Ashdod…) d’aller rencontrer ce “décideur” pour se faire sa propre opinion.

Enfin, ce que cette rencontre a de rafraichissant, c’est de reconnaitre l’extraordinaire potentiel des Olim Hadashim. En ne nous considérant pas comme des ayants droits (ou pire comme des profiteurs…), mais plutôt comme des acteurs du développement, c’est le genre d’initiative qui peut réellement modifier la dynamique de l’alyah.

Bien sûr et c’est la grande inconnu, tout dépendra de la sincérité de M. Shalom dans ses échanges, mais pour le savoir, il n’y a pas 36 solutions: il faudra être présent à 21 heures, ce mercredi 11 décembre à Tel Aviv au Heseg House.

La participation au frais est de 30 NIS en pré-vente ou 40 NIS sur place.

ATTENTION, LA RENCONTRE AURA LIEU EN ANGLAIS.

Pour plus d’infos ou vous inscrire, cliquez-ici.

 

 

 

 

publicité-alyah

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Inscrivez vous à la Newsletter
Inscrivez vous à la Newsletter Alyah.fr et tenez vous au courant de l'actu de l'alyah
Votre inscription à bien été enregistrée.
Respect de la vie privée
Don't miss out. Subscribe today.
×
×
Partagez
Tweetez
+1
Partagez
0 Partages