Opinion des Olim sur Israël

THE ALYAH DREAM: Arrivée en Israel avec ses parents en classe de seconde – Témoignage de KEREN un an après !

BANNER-don

Ce témoignage émouvant permettra aux familles comportant des jeunes adolescents qui hésitent à faire leur Alyah pour ne pas perturber le cursus scolaire de leurs enfants de comprendre que cette opinion est erronée. Si les jeunes adolescents sont motivés (1), et apprennent l’hébreu avant leur alyah(2), la chaleur de l’accueil des jeunes israéliens et des enseignants permet aux jeunes de libérer des énergies nouvelles au profit de leur développement y compris au niveau de leur cursus scolaire.

13009889365437b60213a3b7.62506019.jpg

Arrivée le 31 juillet 2013, nous avons passé près de 3 semaines à Rishon Le Tzion et puis nous avons emménagé à Jérusalem ville où tout allait réellement commencer …

Entrant en classe de seconde, je devais obligatoirement faire l’oulpan (3) pour intégrer une école israélienne (4).

Ayant déjà de bonnes bases en hébreu et après seulement trois mois d’oulpan, j’ai décidé de demander la permission d’intégrer mon école en même temps que mes cours d’oulpan(5) même si je n’avais pas les six mois d’oulpan logiquement nécessaires pour entrer dans une école israélienne.

Voyant ma détermination et mon obstination, la directrice m’a autorisé (6) à entrer dans ce qui s’avérera être mon réel premier cours à l’école israélienne et pas des moindres; la Safrout (7) (littérature hébraïque).

La directrice m’avait réellement découragé (8) en me disant que je ne comprendrais absolument rien et la prof en a rajouté une couche en me voyant débarquer… Et Grace à D… trois semaines plus tard j’arrêtais définitivement l’oulpan pour intégrer l’école.

Ça a été très dur mais vraiment les jeunes filles israéliennes sont de merveilleuses personnes! Sans elles rien n’aurait été possible ! Elles m’ont accueillie en chantant les bras ouverts(9)

7352461585437ab030ffec8.14131002.jpg

Étant très émotive je vous avoue avoir versé quelques larmes ..! Nous sommes 5 françaises et une espagnole, ensemble, nous avons passé nos bacs (10) et apprenions les matières que nous étudions séparément des israéliennes (11).

Ma première année d’alyah a été très difficile parce que avec les bacs à la fin de l’année, je devais rattraper les sujets que j’avais ratés pendant que j’étais à l’oulpan (12) … Mais Baroukh Ha Shem (13), j’ai passé 6 bacs (14) l’année dernière (tous en hébreu) et j’attaque cette année la série suivante!

La matière que je détestais le plus en France est ici devenue ma matière préférée : l’histoire ! Quel changement … En apprendre sur les vagues d’immigrations israéliennes, l’histoire de notre peuple en Europe et notamment l’antisémitisme alors qu’en France on apprenait plutôt sur un certain nombre de rois nommé Louis ou Henry, je ne sais pas combien, des histoires pour lesquelles nous ne sentions pas du tout concerné hormis pour notre culture générale.

Durant cette première année grâce à l’école j’ai découvert Israël et ça a été le plus beau des cadeaux… En un an j’en ai appris plus que durant toute ma scolarité française !

La question qui reviens le plus souvent : ” Si on te proposait de retourner habiter en France tu accepterais ? ” je réponds ceci de tout mon cœur et de toute mon âme :”JAMAIS ” …

Je vis à Jérusalem avec mes parents et mes frères et sœurs, j’ai des amies extraordinaires françaises et israéliennes, je parle “Presque” couramment hébreu mdrr !

13182999075437b62c93a337.36545306.jpg

Le plus dur ? Le manque : les grands parents, les cousins, les cousines, les oncles et tantes et les amies.

Mais on prie pour eux pour qu’ils puissent monter le plus rapidement possible (15) en les encourageant vivement évidement et que notre bonheur devienne vraiment parfait !

1256648387543a47fae15311.33706764.jpg

Voir Témoignage initial de Keren ICI

Notice Explicative:

Si les jeunes adolescents sont motivés (1) : Il est très important de considérer les adolescents comme des adultes pour tout ce qui concerne la décision de la ‘Alyah et son organisation générale afin d’obtenir leur adhésion, leurs suggestions, leur participation et de stimuler leur volonté de s’adapter au nouvel environnement

Et apprennent l’hébreu avant leur alyah(2) : Il est très important que tous les membres adultes & adolescents de la famille ola apprennent l’hébreu au moins jusqu’au niveau Guimel. Dans le cas de Keren elle a pu créer des relations chaleureuses avec les filles de sa classe et a économisé 3 mois de perte de cours en oulpan.

Oulpan(3) concept hébraïque désignant un établissement ou on enseigne la langue hébraïque le plus souvent à des adultes ou à des personnes âgées: spécifique à Israël.

…pour intégrer une école israélienne (4) : Keren veut dire une école dans laquelle l’enseignement se fait en hébreu.

J’ai décidé de demander la permission d’intégrer mon école en même temps que mes cours d’oulpan(5) : en Israël il est possible de demander pour soi, une modification des règlements généraux, si on est en mesure d’expliquer que l’application de ce règlement général à son cas spécifique lui portera tort.

Voyant ma détermination et mon obstination, la directrice m’a autorisé(6) : dans ce cas ce qui a joué c’est la détermination et la motivation, qualités de caractère extrêmement appréciées en Israël.

… Safrout (littérature hébraïque) (7) : la Directrice l’a mise à l’épreuve en l’autorisant à suivre le cours dans lequel la maitrise de la langue joue un rôle plus important qu’ailleurs. Si elle “craquait” elle le ferait vite sans trop de dégâts pour la perte d’heures d’oulpan.

La directrice m’avait réellement découragé (8) : La directrice adopte une technique utilisée à Tsahal pour stimuler et encourager l’initiative d’individus déterminés et motivés par un contre-discours. En fait elle était semble-t-il d’accord avec Keren mais face à sa détermination elle l’a mise en épreuve devant le défi. J’ai vécu à Tsahal une situation similaire.

Elles m’ont accueillie en chantant les bras ouverts(9) : En Israël, les relations sont beaucoup plus chaleureuses qu’en France en particulier au niveau de groupes du même âge de la même classe, a l’armée, durant des épreuves collectives, etc. Les photos montrent le groupe en sortie dans une zone désertique ou sur le bord de mer.

…ensemble, nous avons passé nos bacs (10) : En Israël, on passe les épreuves du bac matière par matière à commencer de la classe de seconde.

…et apprenions les matières que nous étudions séparément des israéliennes (11) : les élèves olim apprennent les matières à présenter au bac différemment et sont notées en tenant compte du fait que c’est plus difficile pour eux.

…je devais rattraper les sujets que j’avais ratés pendant que j’étais à l’oulpan (12) : d’où l’importance de bien apprendre l’hébreu avant la Alyah.

… Baroukh Ha Shem (13) : mot à mot” Beni soit le Nom” –La religion juive ne fait mention du Créateur que par des mots indirects (le Nom, le Très Haut, Mon Seigneur,…- Pour info le mot utilise en français D…vient du Zeus grec.

…j’ai passé 6 bacs (14)6 matières parmi celles requises pour avoir le Bac.

on prie pour eux pour qu’ils puissent monter le plus rapidement possible(15) : Lorsque les alyah des pionniers réussissent, les autres suivent …et la famille se reconstitue progressivement. 

publicité-alyah

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Inscrivez vous à la Newsletter
Inscrivez vous à la Newsletter Alyah.fr et tenez vous au courant de l'actu de l'alyah
Votre inscription à bien été enregistrée.
Respect de la vie privée
Don't miss out. Subscribe today.
×
×
Partagez
Tweetez
+1
Partagez
0 Partages
/* ]]> */