Système de santé Israélien

Vos lunettes et vos lentilles en Israel

écrit par Emilien Arnold
BANNER-don

Comment ça marche ?

Le système de santé israélien est basé sur le modèle de soins anglo-saxon cantonnant les ophtalmologues aux pathologies oculaires.

L’examen de réfraction (prescription de lunettes) et de contactologie est délégué à un professionnel de santé dédié : l’Optométriste.

En général, lors d’une visite chez l’ophtalmologue, ce dernier ne pratiquera pas la réfraction et orientera le patient vers un optométriste (cependant certains ophtalmologues français pratiquant en Israël délivrent encore des ordonnances de lunettes et lentilles).

Les magasins d’optique sont tous pourvus de salles d’examen équipées et offrent en général à peu de frais le service de prescription par un optométriste afin d’adapter la compensation optique aux besoins du patient et de garantir sa satisfaction.

Ainsi, il est possible d’entrer chez un opticien avec un trouble de la vision et d’en ressortir avec lunettes et lentilles en une seule fois.

L’examen préliminaire par un ophtalmologue n’est donc pas systématique (sauf pour les personnes âgées et les jeunes enfants).

Les optométristes sont formés au dépistage des pathologies courantes et, le cas échéant, ils orientent leur patient vers un suivi plus approfondi chez un spécialiste.

Au final, les patients nécessitant une compensation optique peuvent se voir prescrire et délivrer en un même lieu et auprès du même prestataire, des lunettes ou des lentilles parfaitement adaptées.

Conclusion : Il est normal de se voir proposer un examen de la vue en magasin.

Attention, seul un optométriste titulaire d’un permis du ministère de la santé peut pratiquer l’examen de la vue !!

932430404559a6e03f02a16.21730422.png

NB. Un flou juridique doublé d’une mise en application peu sévère de la loi sur l’optométrie de 1991 ont contribué à l’émergence de pratiques peu recommandables comme l’apparition de « lunetteries-minute » dans les centres commerciaux où l’on vous propose de reproduire vos lunettes sur une monture de votre choix sans examen et sans avis professionnel, la disponibilité de lentilles de contact jetables en libre-service dans les drugstores ou encore le recrutement d’étudiants en optique non-diplômés pour pratiquer les examens dans certains magasins.

Combien ça coûte ?

Le système de santé israélien n’inclut aucun remboursement des dépenses en optique (lunettes ou lentilles) sauf pathologies particulières (kératocône…).

Le non-remboursement des prestations et des produits induit une forte concurrence entre les acteurs du marché de l’optique en Israël.

Au final, à qualité égale, la prestation est 20 à 30% moins chère en Israël qu’en France.

Bon à savoir : Les lunettes ou lentilles prescrites en magasin bénéficient d’une garantie de satisfaction : En cas de gêne persistante ou d’inconfort, n’hésitez-pas à revenir chez votre opticien qui effectuera les modifications nécessaires sans frais supplémentaires.

Attention : Les caisses de maladie (koupat h’olim) proposent parfois à leurs adhérents des offres de remboursement de lunettes dans des magasins d’optique partenaires. Il s’agit dans la plupart des cas d’offres promotionnelles visant à attirer le patient vers des magasins contractuellement liés avec l’organisme de santé et proposant un produit d’appel (parfois vendu à perte). Le remboursement étant soit fictif soit dérisoire par rapport au coût réel engagé par le client, et l’objectif final étant de diriger le client vers un autre produit plus rentable

Pourquoi aller chez l’opticien pour obtenir le permis de conduire ?

Dans le cadre de l’obtention ou du renouvellement d’un permis de conduire, le candidat doit fournir (entre autres) un justificatif attestant de sa vision (avec ou sans correction) délivré par un optométriste.

La procédure peut dérouter un peu les Olim à qui on ne demandait en France que de déchiffrer une plaque minéralogique à 10 m le jour de l’examen.

Toute personne souhaitant obtenir un permis de conduire israélien ou en modifier la catégorie (qu’il soit titulaire ou non d’un permis étranger) doit présenter le formulaire d’inscription vert (Tofèss yarok) délivré gratuitement et sur présentation d’une carte d’identité (Teoudat Zeout) auprès des stations-photo situées dans plusieurs magasins d’optique à travers le pays.

Ce formulaire comprend un questionnaire de santé à remplir par le patient et à faire viser par son médecin traitant, ainsi qu’un test de vue pratiqué par un optométriste agréé avec un protocole de test et un équipement standardisés.

En cas de renouvellement de permis après l’âge de 40 ans, l’examen de vue s’effectue sans formulaire auprès d’un optométriste agréé par le ministère des transports, sur présentation du permis de conduire existant.

A propos de l’auteur : voir profil.

979226315559a75f58b9ad9.33773302.jpg

publicité-alyah

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Inscrivez vous à la Newsletter
Inscrivez vous à la Newsletter Alyah.fr et tenez vous au courant de l'actu de l'alyah
Votre inscription à bien été enregistrée.
Respect de la vie privée
Don't miss out. Subscribe today.
×
×
Partagez
Tweetez
+1
Partagez
0 Partages