Histoire d’Alyah

« Les vrais Protocoles des sages de Sion » : Les secrets du premier Congrès Sioniste enfin en français !

écrit par Felix Perez
BANNER-don

En 1897, Herzl réunit durant 3 jours à Bâle, 200 délégués du monde entier afin d’ouvrir la voie à une entité juive en terre de Sion : le premier Congrès Sioniste mondial. Avec « Les vrais Protocoles des sages de Sion » éditions Bookelis, Jonathan-Simon Sellem, met à disposition des francophones la première traduction sérieuse en français de la totalité des interventions du congrès sioniste de Bâle. 120 ans après ce Congrès, 70 ans après la création d’Israël, on  découvre des faits surprenants, des modes de travail inconnus de nous, des niveaux élevés d’exigence en matière d’organisation, et surtout des visions prophétiques sur le futur état d’Israël. Les secrets du premier Congrès Sioniste décryptés.

« Les vrais Protocoles des sages de Sion » de Jonathan Simon Sellem

Herzl réunit durant 3 jours à Bâle 200 délégués du monde entier afin d’ouvrir la voie à une entité juive en terre de Sion (Palestine à l’époque, qui deviendra Israël en 1947 comme dans les temps bibliques). Les près de 200 interventions alors publiées en allemand font état de vifs débats autour d’un consensus assez large : les juifs sont en difficulté un peu partout, ils aspirent à un retour à Sion depuis prés de 20 siècles, la solution de la question juive ne peut se trouver qu’en terre d’Israël, il faut y viser la création d’une entité politique au plus tôt et y faire émigrer un maximum de gens.

Seulement un demi-siècle plus tard, l’œuvre de ces pionniers donne naissance à un véritable État indépendant, l’état d’Israël, qui a dépassé les espérances les plus folles de ceux qui se contentaient alors de viser une entité sous domination ottomane.

Avec « Les vrais Protocoles des sages de Sion » éditions Bookelis, Jonathan-Simon Sellem, notamment conseiller du Maire de Tel-Aviv et délégué consulaire des français en Israël, a investi beaucoup de temps et d’argent pour mettre à disposition des francophones la première traduction sérieuse en français de la totalité des interventions du congrès sioniste de Bâle.

Il a notamment veillé à en obtenir une version conforme aux originaux en fouillant dans les bibliothèques ou en achetant des versions authentiques auprès d’antiquaires. Il s’est également appuyé sur une adaptation de 1911 certifiée par Max Nordau, mais incomplète. Une bonne traduction des langages du début du siècle dernier a exigé beaucoup d’efforts. La retranscription en français a, bien entendu, imposé un style différent de celui des langues originales ; il a fallu en assurer la cohérence et la qualité tout au long du livre.

On comprend donc la double valeur d’un tel ouvrage : les enjeux qu’il décrit si bien, son excellence éditoriale.

A noter la préface de Gilles-William Goldnadel, notamment ancien Président de l’Association France-Israël.

Judaïsme et sionisme en 1897 ; un contenu passionnant

– La vie locale des juifs des pays européens

Les premières séries d’intervention décrivent les vies locales des juifs de nombreux pays. La quasi-totalité des délégués dépeignent des cauchemars régionaux. Ceux-ci sont essentiellement la conséquence

  • a) de la misère qui résulte de l’interdiction faite aux juifs de nombreuses professions, des boycotts organisés contre eux et des numerus clausus et surtout
  • b) de la haine des juifs…

La situation de l’Autriche annonce déjà le pire, et cela, 35 ans avant Hitler !

– Les buts du mouvement Sioniste

Les prises de parole suivantes consistent en des débats relatifs aux buts poursuivis par le « Mouvement Sioniste ».

Les délégués cherchent à terme à obtenir la reconnaissance d’un foyer national juif avec établissement d’une autodétermination en Terre d’Israël, tout cela assorti de garanties internationales. Ils évoquent l’importance pour leurs frères de retrouver de vrais métiers tels que l’agriculture, l’artisanat ou éventuellement le commerce.

THEODOR HERZL AT THE FIRST OR SECOND ZIONIST CONGRESS IN BASEL IN 1897-98.

Certains délégués soulignent que le but visé n’est pas seulement d’échapper aux funestes destins dans les pays d’origine, mais aussi de réaliser les prières quotidiennes et un rêve vieux de 20 siècles. Il est important de souligner, comme le fait l’auteur, que le sionisme a puisé sa force à la fois dans les souffrances ayant résulté de l’antisémitisme, mais aussi dans les idées nationalistes qui se développaient alors en Europe.

– Les modalités de la création du foyer national juif

Enfin, sont proposés des aspects très détaillés de l’organisation à mettre en place pour atteindre de tels buts. On propose ainsi la préparation d’organisations locales de propagande, de collectes, la création d’organismes pour le rachat des terres ou pour la promotion de l’hébreu… On évoque également de possibles solutions pour les fédérer nationalement et internationalement.

– Les discours d’Herzl et de Nordau

En dehors du premier Congrès lui-même, sont mis à notre disposition les Discours de Herzl et de Max Nordau lors de cinq Congrès Sionistes suivants (parmi les vingt-deux Congrès ayant eu lieu au total).

Herzl, le père de l’Etat juif

– L’importance de Max Nordau

L’auteur insiste sur l’importance de Max Nordau, vice-président, excellent tribun, idéologue et organisateur.

Il aurait aussi pu citer Chaïm Weizmann qui

  • a) a refusé l’Ouganda comme solution provisoire à la question juive,
  • b) du fait de ses découvertes chimico-militaires vitales pour l’Empire Britannique, qui lui ont permis d’obtenir l’engagement de la « Déclaration Balfour » (que Manitou présente comme le jalon clé de la création de l’État juif).

– L’éloge funèbre de Théodore Herzl

L’auteur pourrait évoquer, dans une édition ultérieure, l’éloge funèbre de Herzl par le Rav Kook, père du sionisme religieux. Basé sur de nombreuses citations de la Bible, du Midrash et du Talmud, ce dernier y présente le Messie fils de Joseph à l’époque du regroupement des exilés, sensé précéder un Messie fils de David. C’est dans ce cadre que son éloge du fondateur laïc du sionisme sous-entend que le Rav Kook perçoit Herzl comme ayant la stature d’un précurseur de la première rédemption messianique que tous les juifs peuvent espérer.

בנימין זאב תאודור הרצל

– Herzl, prophète du 1er Congrès sioniste mondial

En exergue, Jonathan-Simon Sellem insiste sur le côté visionnaire et quasi-prophétique de Herzl en le citant en fin 1897 :

« Nous désirons cette terre pour y former notre État et y éduquer notre peuple. Car Dieu ne nous aurait pas gardés si longtemps s’il ne nous avait pas attribué un rôle spécifique dans l’histoire de l’humanité. L’État juif est un besoin mondial » ou « Nous sommes ici pour poser la première pierre de la maison qui doit abriter la Nation juive » ou « Si je devais résumer le Congrès de Bâle, je dirais que à Bâle j’ai fondé l’État des juifs. Aujourd’hui, cela ferait rire tout le monde. Mais peut-être dans cinq ans et en tout cas dans cinquante, chacun s’en rendra compte ».

Seulement un demi-siècle plus tard, la tentative de réalisation de ce rêve fou a abouti, l’Etat d’Israël était effectivement créé !

« Les vrais Protocoles des sages de Sion », un livre indispensable

120 ans après ce Congrès, 70 ans après la création d’Israël, lire ces interventions invite à un véritable voyage dans le temps. On est enchanté par le côté visionnaire de certains ou par l’insistance sur les aspects pratiques de l’organisation et des structures pour aboutir à des fins données. Le lecteur sera surpris par l’importance accordée à la domination ottomane locale avec laquelle nul ne rêve de se confronter mais tous souhaitent composer, ou par la volonté d’obtenir des garanties internationales, ou encore par l’importance accordée à l’aspect public de l’ensemble des discussions.

Ce gros ouvrage reste de présentation aérée et facile à parcourir, y compris de façon discontinue. Cependant, il faut alerter sur les joyeux risques d’être happés par sa lecture tant on y découvre des faits surprenants, des modes de travail inconnus de nous, des niveaux élevés d’exigence en matière d’organisation, des visions prophétiques…

publicité-alyah

Votre commentaire

Inscrivez vous à la Newsletter
Inscrivez vous à la Newsletter Alyah.fr et tenez vous au courant de l'actu de l'alyah
Votre inscription à bien été enregistrée.
Respect de la vie privée
Don't miss out. Subscribe today.
×
×
Partagez
Tweetez
+1
Partagez
0 Partages
/* ]]> */