Politique

Canal mer Rouge mer Morte : la révolution israélienne de l’eau gagne le moyen orient

Pénurie en eaux douces, solutions israéliennes à un problème universel

  • Le problème de la pénurie en eaux douces est un problème universel qui touche déjà une grande partie de l’humanité et qui ira en s’aggravant au fur et a mesure que la dégradation climatique se développera.

Suivant des chercheurs de l’Université de Twente aux Pays-Bas, 70% de la population du monde souffre de pénurie grave en eaux douces au moins un mois/an

  • Il y a toujours des nappes d’eaux souterraines partout dans le monde : dans certaines régions désertiques elles peuvent être salées

Ces nappes d’eaux font partie d’un réseau hydrologique souterrain qui se déplace lentement vers la mer.

Pour lutter contre la sécheresse générant famine et malheurs, une gouvernance mondiale devrait investir des efforts pour exploiter au mieux les ressources découvertes et en rechercher partout ou sévit la sécheresse.


L’aquifère du bassin nubien de 600 à 1800 m de profondeur (540,000 km3 d’eaux douces-la + grande réserve d’eaux douces du monde)

  • Il est toujours possible de :
    • Recycler des eaux usées urbaines pour l’irrigation agricole après les avoir amenées au niveau « quasi-potable »
    • Dessaler des eaux de salines et en faire de l’eau potable
    • D’irriguer des plantes d’espèces sélectionnées avec des eaux saumâtres
    • De trouver des espèces de plantes économiques en eaux.

Les tomates israéliennes poussent avec 90% moins d’eau

Canal Mer Rouge – Mer Morte : la Coopération Internationale contre la pénurie en eaux douces

Un accord exemplaire a été signé entre trois partenaires : le royaume de Jordanie, l’Autorité Palestinienne et Israël en 2013 pour réaliser le « Canal Mer Rouge /Mer Morte). Il comporte les objectifs suivants :

  • Créer une station de pompage près d’Akaba qui sera utilisée à la première étape pour pomper 300 Mm3/an transmises à Israël contre la même quantité qui sera transférée à la Jordanie à partir des eaux du Lac de Tibériade.
  • Créer une canalisation de près de 200 Km en mesure de transporter 200 Mm3/an dans une première étape (le double si nécessaire)

  • Exploiter la dénivellation (400 m.) pour produire de l’électricité dans une centrale hydro-électrique
  • Exploiter l’électricité produite pour faire le dessalement de 100 Mm3/an qui seront répartis entre les 3 partenaires (30 Mm3/an seront attribués à l’Autorité Palestinienne).
  • Exploiter les eaux douces produites et les infrastructures en électricité pour promouvoir un développement agricole, urbain et touristique de tous les territoires des partenaires et en priorité la vallée de la  » Arava « et la région de la Mer Morte des deux côtés de la frontière.
  • Déverser les 100 Mm3/an dans la Mer Morte pour lutter contre la baisse systématique du niveau de l’eau
  • Examiner de façon minutieuse les effets du rejet d’eaux de la Mer Rouge sur les écosystèmes existant au niveau de la Mer Morte.
  • Dans la mesure où les résultats sont positifs exploiter toutes les infrastructures créées pour doubler les quantités.
  • Démarrage du projet de canal Mer Rouge – Mer Morte : début 2018

Israël, la révolution de l’eau en douceur

Israël comme la plupart des pays du Moyen Orient et une grande partie des pays d’Afrique a subi les conséquences du dérèglement climatique tant

  • au niveau de la réduction drastique des précipitations naturelles (-30%)
  • de l’accélération des processus de désertification
  • et de la réduction de la biodiversité des espèces vivantes.

La gouvernance responsable et résolue des Autorités du pays ont permis au pays de faire face avec succès à ces trois enjeux.

Au niveau du secteur de l’eau il a fallu une « véritable révolution » en Israël tant au niveau de l’approche que des responsables pour résoudre le problème et être en mesure de répondre de satisfaire tous les besoins actuels et futurs en eaux du pays.

Aujourd’hui Israël a les moyens de couvrir tous les besoins :

  • En eaux potables de la population en croissance rapide
  • En eaux quasi-potables de l’agriculture
  • En eaux douces pour réparer les préjudices de la surexploitation passée des réseaux hydrographiques du pays et faire revivre les lits de rivières et fleuves a sec la plus grande partie de l’année
  • S’atteler aux problèmes posés par la réduction progressive du niveau de l’eau de la Mer Morte en coopération avec la Jordanie et l’Autorité Palestinienne (Cf. coopération internationale Canal Mer Rouge Mer Morte).

Lire aussi : L’eau, enjeu de paix et de développement en Israël 

De la sécheresse en Israël …

… Au plaisir autour des rivières israéliennes restaurées 

Issy les Moulineaux accueille les experts israéliens de l’ « hydro diplomatie »

La ville d’Issy les Moulineaux a organisé dans le cadre du Festival des Solidarités 2017 :

  • Une exposition de l’action humanitaire de l’organisation israélienne MACHAV dans le monde ; Machav est l’agence israélienne la coopération internationale et le développement.
  • Et une conférence sur le thème : »la révolution de l’eau en Israël – Leçons universelles à l’ère du dérèglement climatique et de la poursuite des objectifs du développement durable ».

Cette conférence a été initiée par Norbert Lipszyc, délégué de la Société israélienne pour la Protection de la Nature et auteur de l’ouvrage « Hydro Diplomatie » – voir « http://www.crisedeleau.info » .

J’ai participé à cette conférence dans le cadre d’une délégation conduite par Madame l’Ambassadrice d’Israël à Paris, Aliza Bin Noun. Y ont été évoqués les sujets évoqués ci dessus : la pénurie globale en eau douce et les solutions israélienne, le projet de coopération Canal mer Rouge – mer Morte et la révolution de l’eau en Israël. 

La conférence s’est tenue sous la présidence d’André SANTINI, Vice-Président de la Métropole du Grand Paris , Maire d’Issy Les Moulineaux, Ancien Ministre ,Député Honoraire, en présence de l’Ambassadeur du Togo et de plus d’une centaine d’auditeurs.

Pour écouter la Conférence « Hydro diplomatie : la révolution de l’eau en Israël »

3 parties :

1-des discours généraux au nom de la ville, des deux ambassadeurs et une présentation du conférencier par Mr Ido Bromberg de l’ambassade :20 minutes.

2- la conférence sur la révolution de l’eau en Israël : une heure et demie.

3-les questions /réponses :20 minutes

Ezra

publicité-alyah

Votre commentaire

Inscrivez vous à la Newsletter
Inscrivez vous à la Newsletter Alyah.fr et tenez vous au courant de l'actu de l'alyah
Votre inscription à bien été enregistrée.
Respect de la vie privée
Don't miss out. Subscribe today.
×
×
Isradem Demeco
Don't miss out. Subscribe today.
×
×
155 Partages
Partagez155
Tweetez
+1
Partagez