Les Communautés juives et l’Alyah Préparer son Alya

Faire son alya de France : une tendance qui a de l’avenir ?

banniere-tnt-web-boosting

Dans l’article « Quel bilan pour l’Alya des juifs de France?« , j’ai montré que la croissance de l’alya de France depuis le début du XXI ème  siècle s’est effectuée par vagues avec une amplitude de plus en plus forte (« processus par bonds »). A la suite de la publication des statistiques de 2016 (5300 ‘olim) et des estimations pour 2017 (4000 ‘olim), certains  lecteurs m’ont demandé s’il y aurait de nouvelles vagues d’Alya de France ? Et dans l’affirmative quand ? Et jusqu’à quand ? En bref, si faire son alya de France était encore à l’ordre du jour. Cet article essaie de répondre à ces interrogations.

Quels sont les facteurs qui amènent à envisager de faire son alya?

Est-ce la situation de crise économique et sociale grave et structurelle dans laquelle s’enlise la France depuis 2008? Non …cette situation peut conduire les Français de toutes origines à l’émigration (1) à New York, Miami, Montréal, Londres  ou ailleurs mais pas à envisager une alya.

Si comme l’espère une grande partie des Français, les mesures prises par Macron permettent de relancer la croissance de l’économie et de rétablir l’espoir d’un avenir meilleur, nous assisterons à un ralentissement de l’émigration,  mais ces mesures ne seront pas déterminantes pour influencer l’alya.

Les Juifs de France envisagent  une alya, lorsqu’ils prennent conscience concrètement de l’hostilité profonde, irrémédiable, ancrée profondément dans l’idéologie française, envers son identité de « juif » : contenu du narratif des publications journalistiques, des reportages TV, des fausses nouvelles diabolisant l’état juif …

Cette prise de conscience conduit à des déclarations publiques telles que celles d’Eliette Abécassis  » Je pense sincèrement m’installer en Israel ; la question n’est plus « si » je veux faire l’alyah mais » quand ».

Elle  ne conduit pas à une decision concrète d’alya mais simplement au fait d’envisager cette option…et pour certains d’acquérir la nationalité israélienne, d’acquérir le contrôle de sociétés israéliennes mais de vivre ailleurs : c’est le cas par exemple de Patrick DRAHI  qui vit en Suisse, contrôle HOT, a lancé la chaine française i24News résident a Jaffa.

Discours de Patrick Drahi (X 1983), plus grand mécène privé de l’École polytechnique

Quel est l’élément déclencheur de la décision de principe de faire son Alya?

A mon avis c’est la combinaison de deux phénomènes:

  1. Des actes de violence anti-juive tels que « l’assassinat de juifs « parce-que juifs »: assassinat d’Ilan Halimi en 2006,  les assassinats à l’école  Ozar Ha Tora à Toulouse en 2012, les manifestations aux cris de « les juifs dehors » ou « Mort aux Juifs » en 2014, la prise d’otages de l’Hyper Casher en 2015, l’assassinat de Sarah Halimi en 2017, sans compter les enfants juifs battus en route vers ou à partir  de l’école, et les centaines d’agressions individuelles tues par la presse et les medias.
  2. L’attitude ambiguë des autorités françaises envers les victimes de ces attentats « antisémites netto »  (2) non défendues comme il se doit et  envers  les coupables: le cas tout récent de l’assassinat de Sarah Halimi  est exemplaire  » après avoir été insultée de « sale juive », avoir  été battue à mort puis défenestrée aux cris de « Allah Ou Akhbar », le silence quasi absolu sur le crime de tous les medias et la décision scandaleuse de donner à l’assassin un statut de non justiciable, pour essayer d’étouffer le crime odieux …

Cette attitude rend ces violences exercées contre des juifs parce que juifs insupportables. Il y a « rupture du contrat social entre le citoyen juif et la France « , pensé jusqu’à ce jour comme « son  pays » et qui manifestement ne le défend pas contre la violence criminelle antisémite.

D’un crime antisémite à l’autre : Ilan Halimi a Sarah Halimi (2006-2017)

Cette prise de conscience conduit à aller à l’Agence Juive  et ouvrir un « dossier d’alya« .

A noter que les attentats sont de plus en plus fréquents et que l’attitude  » ponce-pilatienne » des autorités françaises face à l’assassinat de juifs parce que juifs est de plus en plus manifeste.

L’Agence Juive annonce que des 2014 plus de 50,000 dossiers d’alya ont été ouverts ce qui constitue un record sans précèdent.

Ci-dessous représentation graphique: en abscisse les incidents en ordonnée les années.

Quel est l’élément déclencheur de la decision concrète de faire son Alya ?

Le passage de la decision de principe à la decision concrète n’est pas automatique; il dépend de beaucoup de facteurs, dont certains sont liés à l’environnement français (une remarque insultante de trop par exemple) et dont d’autres dépendent de nouvelles reçues par des amis et/ou des proches ayant fait leur alya.

En période de forte alya, les nouvelles reçues durant les premières années des ‘olim qui viennent d’effectuer leur alya ne sont pas encourageantes: c’est pourquoi une partie des candidats à faire l’alya vont reculer leur montée en Israël jusqu’à ce qu’ils reçoivent des nouvelles enthousiasmantes de leurs amis & proches ayant surmonté les difficultés de leur période  d’adaptation. Le processus de montée en Israël s’effectue de ce fait par vagues.

Y aura-t-il de nouvelles vagues d’alya de France ?

Les commentateurs des « fake news« (3) se fondent sur la « réduction  » relative du nombre de ‘olim de 7829 en 2015 à 5300 en 2016 et à 4000 en 2017 pour annoncer avec assurance  » l’arrêt de l’alya ». Il ne s’agit que d’une spéculation gratuite qui serait basée sur la « déception des ‘olim et leur « retour massif » en France (sic!).

Tous les statisticiens, économistes, sociologues ou journalistes  sérieux savent parfaitement qu’il est grossièrement erroné  de faire des projections à partir des deux ou trois  dernières valeurs d’une courbe en se fondant sur les « déceptions  » de deux ou trois ‘olim interviewés !

Comme nous l’avons montré dans les paragraphes précédents, le nombre de ‘olim par an en période de croissance rapide, évolue par « vagues » avec une amplitude de l’ordre de 3 à 4 ans, période du choc d’adaptation des olim  dans la société nouvelle.

Etudiez la courbe de la « moyenne glissante »(4) du nombre de ‘olim par an depuis 2000:on peut constater deux vagues, la deuxième constituant un bond avec une durée de 3 ans de chute ,2 ans de stabilisation avant que la courbe ne remonte à nouveau dans la seconde vague plus forte que la 1ère.

Nombre de ‘olim de France par année en moyenne glissante sur 3 ans (2000/2016)

Etant donné que tous les autres facteurs à l’origine de l’alya vont en s’aggravant( hostilité, xénophobie, antisémitisme et violences anti-juifs « parce que juifs »), l ‘alya des juifs de France ne peut aller qu’en croissant.

Ces estimations sont confirmées  par

  1. le nombre exceptionnel de dossiers d’alya ouverts à l’Agence Juive depuis 2014 (50,000!)
  2. le nombre exceptionnel d ‘olim qui écrivent de France pour avoir des infos sur l’Alya
  3. le nombre très élevé d’olim que j’accompagne pour leur recherche d’emploi (12 simultanément alors que jusqu’à ce jour ça ne dépassait jamais 2 a 3)
  4. mon expérience personnelle: lors des dernières vacances de Pessah, sur la Corniche de Tel Aviv la langue la plus parlée était le français! Cela résultait du nombre de passants, olim présents ou futurs, familles rapprochant ‘olim récents et résidents en France.

Réponses aux questions des lecteurs sur le futur de l’Alya

Est-ce que la haine et les violences contre des juifs parce qu’ils sont juifs vont se poursuivre? L’impunité relative et le silence des medias complices du meurtre en essayant d’étouffer son existence, ne peuvent qu’encourager à la reproduction  de violences criminelles de plus en plus graves et de plus en plus fréquentes.

Y aura-t-il de nouvelles vagues d’Alya ? Oui, les facteurs a l’origine de l’alya qui a démarré en l’an 2000, continuent à agir, leur fréquence s’est accrue, leur violence criminelle est aujourd’hui virulente et rien dans les propos de Macron et de son équipe ne laisse espérer un changement du narratif anti-juif des medias de France.

La société française est malade depuis la fin du XIXème siècle, les horreurs criminelles contre les juifs auxquelles ont participé activement ou passivement les français avant ou durant la deuxième guerre mondiale ont été suivies d’une accalmie jusqu’au  discours de De Gaulle sur le peuple juif « dominateur » .L’injection massive en France d’immigrants venant de sociétés malades arabo-musulmanes gangrenées par le Jihadisme a rendu le mal insupportable pour tous ceux qui tiennent à leur identité de juif.

Dans l’affirmative quand? Il semble qu’il faille attendre l’année 2019 pour parvenir à la stabilisation du rythme de l’alya au niveau de 3000 par an et a l’année de 2021 pour le début de la 3eme vague de ‘aliya. Il faut être patient.

S’agira-t-il d’un nouveau bond? Probablement car tous ceux qui auront reculé la date de leur ‘alya recevront de bonnes nouvelles des proches & amis venus dans la vague précédente.

Que pouvons-nous faire? D’une part aider encore plus à l’intégration réussie  des ‘olim et d’autre part démystifier les mensonges des medias français.

Combien de juifs feront leur ‘alya dans les dix prochaines années? Suivant l’Agence Juive 50,000.

Hazak ve ‘Ematz(5)

Ezra – Juillet 2017

Explication et Commentaires
  • …peut conduire les Français de toutes origines à l’émigration (1): depuis 2008, la situation de crise grave dans laquelle la France s’est retrouvée depuis a conduit beaucoup de français à quitter le pays et à chercher leur avenir ailleurs; parmi eux beaucoup de juifs, facteur parmi d’autres qui a contribué à réduire la communauté juive de France qui a compté jusqu’à 700,000  personnes dans les années 70 et qui ne compte plus que 450 à 480,000 juifs aujourd’hui.
  • « antisémites netto » (2) : expression reprenant la formule « hébraïque »  pour insister sur le fait que l’agression est purement antisémite.
  • « fake news« (3): fausses nouvelles fabriquées par des journalistes et des medias en opposition complète avec les règles élémentaires de l’éthique du métier afin d’influencer de façon « biaisée » l’opinion publique.
  • la « moyenne glissante »(4) : ce type de technique a été conçue par les statisticiens pour éliminer les effets conjoncturels et dégager la tendance à moyen terme des évolutions; chaque donnée est remplacée par la moyenne arithmétique avec la donnée précédente et la donnée suivante.
  • Hazak ve ‘Ematz(5) : bénédiction en hébreu que les fidèles disent a la synagogue à celui qui est monte à la lecture de la Tora et qui signifie  » Force et Courage ». C’est aussi la phrase dite a Tsahal a nos pilotes envoyés dans des missions difficiles.
publicité-alyah

Votre commentaire

Pin It on Pinterest

Share This
Inscrivez vous à la Newsletter
Inscrivez vous à la Newsletter Alyah.fr et tenez vous au courant de l'actu de l'alyah
Votre inscription à bien été enregistrée.
Respect de la vie privée
Don't miss out. Subscribe today.
×
×
// Tracke les liens sortants