Culture Economie Politique

L’irruption spectaculaire des francophones sur la scène culturelle, économique, sociale et politique en Israël

banniere-tnt-web-boosting

Aujourd’hui  les francophones d’Israël tiennent à s’intégrer à la nation et à la culture israélienne, sans renoncer à leur culture française, tout en s’organisant pour défendre les intérêts des ‘olim francophones. Leur crédo : favoriser une intégration en Israël plus aisée et plus courte et tirer le meilleur parti du potentiel politique qu’ils représentent. Tour d’horizon des zones d’influence d’une nouvelle communauté toujours plus consciente de sa force ; les franco israéliens.

La scène culturelle israélienne

Suivant la doctrine des partis dirigeants, la  renaissance de la nation israélienne devait être fondée sur l’apparition d’un « homme nouveau » avec une « identité nouvelle »  avec  une » culture nouvelle »  sans rapport avec ceux qu’ils avaient été avant leur Alyah. D’où la nécessité de remplacer son nom par un autre à consonance  hébraïque, l’interdiction d’utiliser les langues d’origine pour s’exprimer dans la vie courante et dans la production artistique.

Jusqu’à l’arrivée de l’Alyah  de masse russophone, le français n’était pas entendu dans les espaces publics, peu de parents enseignaient  le français a leurs enfants et peu d’écrivains israéliens  s’exprimaient en français. Les nouveaux israéliens russophones  ont foule aux pieds ces règles appauvrissantes  et ont permis à tous les ‘olim  d’enrichir culturellement Israël.

Aujourd’hui on entend dans tous les lieux publics et dans tous les espaces culturels  toutes les langues des ‘olim : russe, amhari, ladino …

arabo-marocain, arabo littéraire, grecque,  et français bien sûr…sans compter la chanson et la musique  israélo –méditerranéenne qui a envahi l’espace audio des israéliens.

L’espace culturel de la chanson israélienne

Aujourd’hui nous n’avons pas seulement des artistes de France qui viennent faire une tournée tels qu’Enrico Macias ou Charles Aznavour, ou encore Patricia Kaas qui chante Edith Piaf ,mais aussi les nuits de la chanson française à Tel Aviv (8eme nuit 14.01.15), des spectacles en français et en hebreu d’Amit HAYO et de Hanna SARFATI

tous les mardis au restaurant Piazza RA’ANANA des chansons françaises (Marc Bonnetasse) , ou des israéliens francophones interprétant Barbara et surtout des israéliens qui composent et chantent en français tels que Jocelyne DORIAN

L’espace culturel du spectacle comique en Israël

Le 6 Juillet  dernier le Tel Aviv Comedy Club a commencé à produire des spectacles de « rire en français » en faisant venir des comiques de France : le promoteur, Emmanuel Smadja, ayant fait son alyah il y a 4 ans.  

L’espace culturel du théâtre israélien 

Elisabeth Kedem, pionnière du thêatre francophone en Israël

Il y a eu la contribution  exceptionnelle d’Elisabeth KEDEM, qui a créé  crée il y a 3 ans « l’Atelier théâtre en français » à Ramat-Aviv, elle a ouvert un autre atelier théâtral à la Wizo de Netanya.

Ses cours de théâtre rassemblent des francophones de tous horizons avec lesquels elle passe bientôt à la création de spectacles. Après « Kaléidoscope » en juillet 2004, « Musée haut musée bas » est une pièce toute récente écrite par Jean-Michel Ribes, une comédie où l’auteur porte un regard à la fois tendre et ironique sur le rapport de notre société face à l’Art

Blanche Rapaport, au nom des échanges culturels entre la France et Israël

Récemment, le 18 juin 2017, a eu lieu l’inauguration d’une salle du Théâtre National Habima à Tel-Aviv, destinée à perpétuer le nom de Blanche Rapaport et à favoriser les échanges culturels entre la France et Israël.

La Fondation Max et Blanche Rapaport proposera au sein du Théâtre National Habima, des activités culturelles principalement francophones qui prendront place dans cette salle, en fonction de l’agenda du théâtre.

La scène économique israélienne

Ormat, un israélien leader mondial de l’énérgie géothermique

Ormat lance des  1965 en tant que  Ormat Turbines Ltd a Yavné par le ‘olé de France Lucien Yehuda  Bronicki, un des pionniers des centrales solaires (centrale de 10 MW à Beit ha ‘Arava), devenu depuis  le leader mondial de l’énergie géothermique.

Edouard Cukierman, catalyseur de l’investissement étranger en Israël

La contribution d’Edouard CUKIERMAN au développement de l’investissement etranger en Israël (Cukierman & Co Investment House, puis  Catalyst Funds en association avec Yair Shamir, l’évènement annuel Go4Europe Conference pour intéresser les investisseurs européens, puis l’évènement annuel du « Go4Israel event » pour attirer des investisseurs chinois) est remarquable.

Edouard CUKIERMAN entouré de ‘olim qu’il a aidé à s’organiser (Gvahim & AAEGE Israel)

Michaël Golan, géant du Telecom en Israël

L’irruption  fracassante de Michaël Boukobza  devenu après son Alyah en 2007  Michaël Golan, dans le monde des communications par téléphonie mobile, a entrainé grâce à l’entreprise GOLAN TELECOM une chute vertigineuse des prix et une concurrence intensive dans ce marché.

Michael GOLAN le héros de la révolution des Telecom. en Israel

De nombreuses entreprises lancées par les Olim de France

Beaucoup d’entreprises moins connues, et de taille moindre, ont été lancées par des ‘olim de France (TARMAC LTD dans le traitement des eaux, NLT SPINE dans le BIOMED, TENOGA dans l’énergie solaire,…ou sont dirigées par des ‘olim francophones (EDF ENERGIES EN ISRAEL, ALSTOM ISRAEL,…).

La scène sociale israélienne

Nous  rencontrons en Israël de plus en plus de francophones : suivant mon expérience  technicienne de mammographie venue de la région genevoise, médecin  expert en maladies infectieuses graves à l’hôpital, des dizaines de passants sur la Corniche de Tel Aviv …Par ailleurs les sites et Blogs  francophones se multiplient : rien que dans le Times of Israel des dizaines de Blogs .

La scène politique israélienne

Création d’un lobby francophone à la Knesset

En Janvier 2014, le jeune député Yoni Chetboun, dont la famille est ‘ola de France, crée  le lobby francophone de la Knesset pour remédier aux difficultés de l’alyah francophone. Comme le publie le site  » http://www.alyah.fr » dans son article http://www.alyah.fr/lobby-francophone-knesset-efficace/ « Presque 200 dirigeants d’organisations francophones d’Israël, d’associations ou de médias, étaient présents (comme Jonathan-Simon Sellem de JSSNews, Avraham Azoulay du Plus Hebdo, des journalistes d’I24News)…Mais assistaient aussi à l’évènement Madame le ministre de l’absorption Sofa Landver , le responsable de l’immigration Oded Forer, le directeur de l’Agence juive Josh Schwartz, le Président de la Fédération sioniste mondiale Avraham Duvdevani, le ministre adjoint de la Défense Danny Danon et députés Nissan Slomiansky , Shuli Mouallem, Orit Sitruk, Karine Elharar et Dov Lipman ».

Renforcement du lobby francophone : Hélène MAZOUZ nommée  Directrice

En Juillet 2015, en coordination avec la députée Nurit Koren, elle reprend donc les dossiers liés à l’alyah francophone et prend en même temps la mesure de la force électorale que constitue cette communauté. Des résultats sont obtenus pour la reconnaissance des diplômes de pharmaciens , des dentistes, des étudiants en médecine en cours des années de spécialité et  des efforts sont investis pour les diplômes d’infirmiers/infirmières, sages-femmes et des professions paramédicales.

Création du groupe « les francophones au Likoud »

Il y a toujours eu des francophones au Likoud par exemple David LEVY qui est parvenu à mettre un terme au monopole du parti travailliste sur la Histadrout et a conquis beaucoup de militants séfarades au Likoud. Plus récemment j’ai connu le Dr Emmanuel NAVON  Maitre de Conférences à l’Université de Tel Aviv, jusqu’à la création des groupes francophones.

En Juin 2016, les  deux groupes francophones au sein du Likoud « les Olim de France au Likoud » et « le Likoud francophone » ont décidé de se rejoindre sous le nom « les Francophones au Likoud ». Ils ont créé la page Facebook Francophones au Likoud

Appel du député de la 8eme circonscription au Parlement au soutien des franco-israéliens

Face à la vague de fond des votes pour tous les candidats soutenus par Macron, Meyer Habib a dû faire appel au soutien des franco-israéliens pour se faire élire. L’importance de ces derniers comme force électorale déterminante s’est révélée pour la première fois.

Nomination de Tamar ABESSIRA par le maire Nir BARKAT  comme conseillère  municipale en charge de l’intégration des Français de Jerusalem

Cette nomination démontre  que les partis politiques, ont compris le potentiel électoral des francophones  d’Israël : Nir BARKAT s’est déclaré candidat à la direction du LIKOUD.

Nomination du Rav Shemouel Marciano comme conseiller municipal en charge de l’intégration des Français de Jerusalem

Cette nomination démontre  que les partis politiques, ont compris le potentiel électoral des francophones  d’Israël.

L’irruption d’Oded Forer sur la scène de la défense de l’Alyah francophone

Oded est un homme politique non francophone du parti » Israel Beiténou  » parti réputé pour sa défense des intérêts de la ‘aliya russophone. En In 2013, il fut nommé  par le Ministre Sofa LANDVER de l’Intégration  Directeur Général du Ministère.

Oded a décidé de se faire le défenseur des intérêts de la ‘aliya de France en prenant l’initiative de mesures extrêmement intéressantes: ouverture d’oulpanim en France grâce à des budgets obtenus, aides particulières aux personnes âgées, accélérer la reconnaissance des diplômes de professions paramédicales, les infirmières,…

Puisse cette communauté, consciente de ses forces et auréolée d’une crédibilité nouvelle en Israël poursuive son ascension !

Ezra
Aout 2017
https://www.facebook.com/banoun.ezra

publicité-alyah

Votre commentaire

Pin It on Pinterest

Share This
Inscrivez vous à la Newsletter
Inscrivez vous à la Newsletter Alyah.fr et tenez vous au courant de l'actu de l'alyah
Votre inscription à bien été enregistrée.
Respect de la vie privée
Don't miss out. Subscribe today.
×
×
// Tracke les liens sortants